Zoran Mamic, entraîneur du Dinamo Zagreb, condamné en justice, démissionne à deux jours d'affronter Tottenham

L'entraîneur du Dinamo Zagreb Zoran Mamic, dont la condamnation à quatre et huit mois de prison pour détournement de fonds a été confirmée par la Cour suprême a démissionné de son poste, a annoncé le club tard lundi soir.

La Cour suprême a confirmé le verdict datant de 2018 en réduisant toutefois la peine de l'entraineur de trois mois.

"Tout en ne me sentant pas coupable, comme je l'ai dit auparavant, si le verdict est confirmé je l'accepterai et démissionnerai de ma position d'entraîneur et directeur sportif", a déclaré Mamic dans un communiqué.

Jeudi, le champion croate accueille le club anglais de Tottenham Hotspur lors du match retour des 8e de finale de l'Europa League. La semaine dernière, le Dinamo s'était incliné à Londres 2 à 0.

Le club a désigné Damir Krznar, l'assistant de Mamic au poste d'entraîneur et directeur sportif.

En 2018, Mamic, son frère Zdravko Mamic, ancien patron du club considéré comme l'éminence grise du footbal croate, et deux autres inculpés avaient été reconnus coupables de détournement de 15 millions d'euros du club pour des faits ayant par ailleurs causé un préjudice de 1,5 million d'euros à l'Etat.

Deux vedettes croates -- Luka Modric (Real Madrid) et Dejan Lovren (Zenit Saint-Pétersbourg) -- avaient été soupçonnées de faux témoignage dans ce procès, mais ces accusations ont été abandonnées.

La peine de six ans et six mois de prison infligée à Zdravko Mamic, qui s'est depuis réfugié en Bosnie voisine, a été confirmée par la Cour suprême.

Un autre procès pour détournement de fonds a été ouvert en mars contre les frères Mamic et trois autres personnes devant un tribunal local.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK