Come-back fou en Turquie, Arsenal et Ajax dehors : gros spectacle en Europa League

Grosse soirée en Europa League avec les élilminations de l'Ajax ou de Séville et les qualifications de Dendoncker et de Wolverhampton
3 images
Grosse soirée en Europa League avec les élilminations de l'Ajax ou de Séville et les qualifications de Dendoncker et de Wolverhampton - © Tous droits réservés

Ce jeudi soir, l'Europa League reprenait ses droits avec la suite et fin des 16e de finale. Si nos clubs belges, Gand ou le Club de Bruges, ont connu des désillusions face à la Roma et Manchester United, nos Belges en lice avec leurs clubs européens ont, eux, été victorieux.

Au niveau des autres clubs, des cadors, pourtant favoris, sortent par la petite porte. Tour d'horizon de tout ce que vous auriez pu rater ce jeudi soir. Attention, le programme est chargé.


Leander Dendoncker, heureux dans la défaite

Désormais quasiment indiscutable au sein de l'entrejeu de Wolverhampton, Leander Dendoncker a disputé les 90 minutes face à l'Espanyol. Rencontre compliquée pour les Wolves puisque malgré le but d'ouverture de Traoré, ils ont encaissé trois roses dans la foulée. Doherty s'est ensuit chargé de donner au score son allure finale en fin de match. 3-2, une défaite finalement sans encombre pour des Anglais, plantureux vainqueurs 4-0 à l'aller.

Romelu Lukaku, buteur "malgré lui"

Facile vainqueur à l'aller contre Ludogorets, l'Inter a réédité pareille performance lors du match retour en venant à bout 2-1 des Bulgares. On notera, au passage, que le second but intériste est signé Romelu Lukaku. Un goal plutôt chanceux et peu académique qu'on vous propose de revoir ici. Avec cette victoire, l'Inter évince donc Ludogorets et se qualifie sereinement pour le prochain tour.

Arsenal, mord la poussière au bout de la nuit

Quel match ! Arsenal risque d'en faire des cauchemars pendant bien longtemps. Victorieux 1-0 au match aller de l'Olympiakos, les Gunners ont encaissé un but à l'heure de jeu au retour. 1-1, score global donc et direction les prolongations. 30 minutes supplémentaires lors desquelles hommes d'Arteta ont cru tenir le bon bout, Aubemeyang délivrant tout un stade d'une superbe reprise acrobatique. C'était sans compter sur le jusqu'au boutisme des Grecs qui ont repris les devants à la 119 minute grâce à El Arabi. 1-2, score final et une désillusion de plus pour Arsenal. Aubameyang s'en voudra probablement longtemps d'avoir galvaudé cette occasion trois étoiles seul face au but...à la 122e minute.

Porto, l’Ajax, Celtic : d'autres gros poissons ont coulé

Cette soirée aura également livré son lot de surprises avec pas mal de favoris qui ont trébuché. On pense notamment à Porto, dominé de la tête et des épaules, à l'aller comme au retour (score cumulé de 5-2) par une convaincante équipe de Leverkusen qui poursuit sa route. Autre match mais déception similaire pour l'Ajax, vainqueur de Getafe (2-1) mais éliminé après sa défaite 2-0 du match aller. Pour finir, on pointera également la déroute du Celtic (contre Copenhague).

Basaksehir vainqueur d'un thriller haletant face au Sporting

Voici le genre de rencontres et de come-backs dont raffole le spectateur neutre. Défait 3-1 à l'aller par un Sporting dominant, Basaksehir ne voulait pas s'avouer vaincu et continuer à croire en un exploit éventuel. Mission accomplie puisque les Turcs ont arraché la prolongation à la toute dernière seconde sur un but de Visca. Ils ont ensuite définitivement assommé les Portugais en prenant les devants sur un pénalty...à la 119e minute. Comment dit-on remontada en Turc?

Le LASK poursuit sa route, Koen Casteels et Wolfsburg impressionnent

Déjà impressionnants lors de la phase de groupes (ils étaient sortis premiers d'un groupe avec le Sporting et le PSV), les Autrichiens poursuivent sur cette lancée idyllique en ralliant les 8e de finale au détriment de l'AZ Alkmaar. Après le partage 1-1 du match aller, le club de Linz a raflé une victoire prépondérante grâce à un doublé de Raguz. Wolfsburg, avec Koen Casteels, n'a lui connu aucune difficulté pour facilement supplanter Malmö. Un 0-3, net et sans bavure, qui permet aux Allemands de poursuivre et s'ériger comme serieux outsiders dans cette compétition qui se cherche un patron.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK