Silvio Proto : "Je suis désolé, mais on doit aussi marquer"

Anderlecht s'est logiquement incliné 1-0 (mi-temps: 1-0) contre Qarabag jeudi à Bakou en Azerbaïdjan, lors de la deuxième rencontre du groupe J de l'Europa League.Après un déplacement de plus de 3660 kilomètres au bord de la mer Caspienne, le Sporting d'Anderlecht a montré un visage très peu convaincant lors de la première période.

"Ce but, c’est incroyable", a expliqué Silvio Proto au micro de Manu Jous, l’envoyé spécial de la RTBF en Azerbaïdjan. "La balle part à mi-hauteur, et au dernier moment, elle tombe ! J’ai été surpris par la trajectoire du ballon, mes mains étaient mises comme si la balle restait à mi-hauteur. Malheureusement, elle tombe au plus mauvais moment. J’aurais dû avoir une autre réaction, mais j’ai fait mon maximum. C’est dommage. J’aurais au moins dû toucher la balle, mais c’est un ballon qui change de direction. C’est malheureux de perdre un match quand l’équipe adverse cadre deux tirs sur la rencontre alors que nous avons eu les occasions pour marquer des buts. Je suis désolé, mais on doit aussi marquer."

"En première période, nous n’étions vraiment pas à notre niveau, a repris le portier anderlechtois. Avec une victoire, on n’était pas mal au classement. Rien n’est fait, mais il faudra gagner beaucoup de matches pour se qualifier. Je ne pense pas que Qarabag a joué un match extraordinaire, c’est un tout qui fait qu’on n’a pas gagné ce match. Pour ma part, j’avais deux ballons à prendre, j’aurais dû les prendre tous les deux, je n’en ai pris qu’un. Après le match, nous sommes allés parler aux supporters
(ils étaient 53 à Bakou, NDLR). Nous sommes désolés pour eux, ils ont fait un long trajet pour venir nous supporter. On leur présente nos excuses."

Deschacht : "Le ballon ne voulait pas tourner pour nous"

Le défenseur Olivier Deschacht était déçu mais pas abattu après la défaite 0-1 contre Qarabag. En cause ? La mauvaise première période et le manque de réalisme mauve. " On perd contre une équipe qui n’est pas meilleure qu’Anderlecht. La première période était mauvaise mais on ne donnait aucune possibilité. On se crée des opportunités en deuxième période mais le ballon ne veut pas rouler pour nous. Ils ont un peu de chance sur leur but et nous avons manqué trop de choses. On a des difficultés à tenir le zéro derrière pour le moment ", pestait Deschacht.

Le défenseur, replacé sur le flanc gauche en fin de match, ne veut pointer aucun joueur en particulier. " C’est l’équipe entière qui a raté son match. C’est dommage. On devra faire un bon résultat à Tottenham ou à Monaco pour récupérer cette défaite. C’est difficile mais on continue d’y croire ", concluait-il au micro de la RTBF.

Gillet : "Il nous a manqué de l’efficacité, ça nous coûte cher"

"C’est clairement une contre-performance, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes", a analysé Guillaume Gillet. "Cette première mi-temps, celle fait mal au final. On a laissé jouer cette équipe, et on a vu qu’ils savaient faire tourner le ballon. On était toujours un temps en retard. Même s’ils ne se sont pas montrés très dangereux, on a encaissé un but. Comme souvent, on s’est réveillé après la mi-temps. C’est à ce moment qu’on a commencé à effectuer un pressing et qu’on s’est créé des occasions, qu’on aurait dû mettre au fond. Par deux fois, le ballon est stoppé sur la ligne ou derrière la ligne. Il nous a manqué de l’efficacité, ça nous coûte cher."

"Sur le but, c’est vrai qu’il part de loin, a repris l’ancien joueur de Bastia, pas tout blanc sur cette phase. Il y avait moyen d’être plus près de lui, de plus le gêner et de l’empêcher de tirer. Ce sont des erreurs que nous devons analyser. Pour continuer l’aventure européenne, on savait qu’on ne devait pas commettre d’erreurs ici. On a perdu, il va donc falloir aller chercher les points ailleurs. On est en retard sur le tableau de marche qu’on avait fixé, on voulait quatre points, on n’en a qu’un. Cela s’annonce compliqué maintenant."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK