Le FC Séville bat l'Inter en finale d'Europa League, Lukaku marque puis dévie le ballon sur le but fatidique

Dans cette finale, on comprend vite que les deux équipes ont le souhait d’emballer la rencontre. Cela commence dès les premières minutes via une première situation chaude à gérer pour Samir Handanovic. Sur la contre-attaque qui suit, Romelu Lukaku pousse Diego Carlos à la faute dans le rectangle. Big Rom se charge de convertir le penalty pour mettre l’Inter aux commandes. En face, Julen Lopetegui a fait un choix. Il titularise Luuk De Jong en lieu et place d’En-Nesyri. C’est une véritable réussite. De Jong fait parler son flair pour rétablir l’égalité puis pour renverser complètement le match. Sur une phase arrêtée, il est oublié au second poteau et place une tête magistrale. Après 35 minutes, Diego Godin se charge de remettre les compteurs à égalité. D’une tête -encore!-, il parvient à faire 2-2. Par la suite, le match se tend, les banc s’invectivent de manière régulière et les cartons se distribuent.

La deuxième mi-temps recommence sur un mode plus attentiste, même si le FC Séville semble prendre l’ascendant sur le contrôle du ballon. Lukaku aura longtemps en mémoire son face-à-face raté face à Yassine Bounou dans le courant de la deuxième mi-temps, pour ce qui fut l'une des deux seules occasions de l'Inter après le repos. Le Belge sera passé du paradis à l'enfer en 90 minutes... A la 75e minute, Diego Carlos surgit sur phase arrêtée, place un retourné qui est finalement dévié par Lukaku dans ses propres filets. Les Intéristes ne reviendront pas au score, le FC Séville décroche sa 6e Europa League de manière méritoire. Antonio Conte n'a jamais trouvé la clé pour dominer son homologue. C'est une vraie revanche pour Julen Lopetegui, lui qui était passé d'échec en échec entre son règne avec l'équipe nationale espagnole et le Real Madrid.

Lukaku fait 0-1

Lancé à toute vitesse en contre-attaque à la suite d'une première occasion du FC Séville, Lukaku est passé devant son défenseur Diego Carlos, lequel a commis la faute dans la surface. Lukaku se charge lui même de la conversion pour mettre l'Inter aux commandes. Il égale le record de buts marqués par un joueur de l'Inter pour la première saison au club.

Luuk De Jong rétablit l'égalité

Avant même le quart d'heure, Luuk De Jong fait 1-1, prouvant à son coach Julen Lopetegui qu'il a bien fait de le titulariser, lui qui était le seul changement du onze sévillan par rapport à la demi-finale.

Luuk "Deux" Jong

Sur phase arrêtée, le FC Séville prend finalement les commandes dans le match sur une magnifique phase arrêtée. Isolé au deuxième poteau, Luuk De Jong vient inscrire un doublé, en marquant de la tête loin de la portée de Samir Handanovic.

Diego "Air" Godin pour faire 2-2

Dans la foulée, l'Inter hérite d'une phase arrêtée. Fidèle à sa réputation de maître des airs dans les surfaces, l'Uruguayen Diego Godin fait 2-2 et remet les compteurs à égalité.

Lukaku buteur contre son camp, 3-2

A la 75e minute, Diego Carlos tente un retourné dans le rectangle sur phase arrêtée. Lukaku, qui traîne par là, dévie le ballon dans ses propres filets.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK