Proto s'attend à un match "chaud"

Anderlecht s'est forgé un avantage d'un but au stade Constant Vanden Stock la semaine dernière et compte bien le défendre sur le terrain de l'Olympiakos.

Pour Besnik Hasi l'entame de la rencontre sera primordiale. "On devra bien gérer le match. Les premières minutes seront très importantes. Je crois que toute l'équipe est prête à montrer quelque chose", souligne le coach bruxellois.

Une confiance partagée par Silvio Proto. "On a beaucoup d'envie. Je ne pense pas que la mentalité - à part à Qarabag - ait été mauvaise cette saison en Coupe d'Europe. On sait qu'on a une occasion unique. On peut peut-être faire quelque chose si tout le monde est à 100% et fait ce que le coach demande. "Je sais que mes co-équipiers aiment ce genre de match. On doit respecter cette équipe mais on ne doit pas en avoir peur. On doit essayer de jouer avec nos qualités, de tout donner pour ne rien avoir à se reprocher à la fin du match quel que soit le résultat. L'objectif sera de garder le zéro derrière. Ce serait synonyme de qualification et de grand bonheur pour nous."

Le Pirée, triste souvenir pour Proto

"On s'attend à ce que cela soit chaud face à une équipe poussée par son public", poursuit le gardien bruxellois qui ne garde pas vraiment un bon souvenir de sa dernière visite au Pirée. "Ça avait été un match compliqué (défaite 3-1)", se rappelle Silvio Proto. "J'avais arrêté deux penalties. Mais c'est un point noir dans ma carrière puisque j'avais reçu l'un de mes seuls cartons rouges."

Avec ou sans Defour ?

Steven Defour a finalement fait le déplacement avec l'équipe. Est-il en mesure de jouer ? La réponse n'est pas claire surtout qu'un choc contre le Standard se profile. "La présence ou de Steven sera un facteur clé", reconnait Hasi. "Steven est un joueur qui a beaucoup d'expérience et qui sait donner le tempo. Cela nous a manqué à Beveren. Au match-aller, il était très présent à la récupération du ballon. C'est un leader de notre équipe. Mais s'il ne joue pas, j'ai fait entièrement confiance à celui qui va le remplacer".

L'Olympiakos va de son côté enregistrer les retours de Siovas (blessé) et de Elabdallaoui (suspendu) et devrait afficher un visage plus offensif qu'à Bruxelles. "Ces sont des joueurs de qualités. On a vu au match-aller que Fortunis et Doumas sont capables de faire la différence sur une action individuelle. On ne doit pas leur laisser trop d'espace. On sait aussi que leur back droit se projette beaucoup vers l'avant même s'il ne l'avait pas fait chez nous".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK