Preud'homme : "On a pu se hisser au même niveau que les deux "monstres" du groupe"

Le standard disputera jeudi soir à Krasnodar une nouvelle rencontre décisive dans la lutte pour les deux première places du Groupe J de la phase de poules de l'Europa League. Les Liégeois, auteurs d'un 6/6 à domicile après la claque inaugurale à Séville (5-1), devront toutefois réaliser au minimum un nouvel exploit s'ils veulent passer l'hiver "européens".

"Après la défaite à Séville, il fallait absolument gagner contre Akhisar, et on l'a fait, a rappelé Michel Preud'homme au micro de la RTBF ce mercredi. Ensuite, il fallait gagner contre Krasnodar, et on l'a fait. Dans les phases de groupes, il faut vouloir presque tout gagner, et ce jeudi, ce sera la même chose. A l'heure actuelle, le Standard est à égalité de points avec Séville et Krasnodar, cela veut dire qu'à mi-parcours, on a pu se hisser au même niveau que les deux "monstres" du groupe, les deux meilleures équipes du groupe. On a fait du bon boulot en Europe mais on a un petit retard au niveau du goal average, il faudra donc à nouveau créer un mini-exploit contre Krasnodar ou Séville."

Les Standardmen restent toutefois sur deux revers consécutifs en Pro League, à Zulte Waregem et à domicile contre l'Antwerp. De quoi entamer le moral des troupes ?

"On n'a pas le temps de gamberger, les matches s'enchaînent !, a repris l'entraîneur liégeois. On joue, on dort, et puis on commence la préparation du match suivant. On en termine un, on en commence un autre... On n'a pas le temps de gamberger, et comme je l'avais dit avant le début de cette Coupe d'Europe, on va passer par de bons et de moins bons moments, et il ne faut pas que cela nous mine le moral si cela va parfois un peu moins bien, parce que l'échéance suivante est directement là."

Mehdi Carcela, passé par le club russe d'Anzhi Makhatchkala entre 2011 et 2013, s'attend lui aussi à une rencontre compliquée.

"C'est à nous d'être bien compact et attentif défensivement, car cela joue très vite. Devant, ils se trouvent très facilement et il n'y a pas beaucoup d'espace, a-t-il déclaré. Je garde de très bons souvenirs de la Russie, que ce soit en club ou à la Coupe du Monde. Cela me fait quelque chose de revenir ici."

Malgré une série de quatre matches sans victoire en championnat, Carcela n'a pas caché son envie de passer l'hiver au chaud cette saison. "C'est le bon moment pour relever la tête. On va tout faire pour obtenir un bon résultat afin de pouvoir continuer notre parcours en Europe", a conclu le maître à jouer offensif des Rouches.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK