Preud'homme: "A nous d'essayer de créer une surprise devant notre public"

"Il va falloir partir sur les bases du match aller tout en apportant un petit truc en plus si nous voulons gagner ou signer un bon résultat", a déclaré Michel Preud'homme mercredi en conférence de presse. Jeudi, le Standard de Liège défiera l'Eintracht Francfort (19h) lors de la 4e journée du groupe F de l'Europa League, un match déjà crucial en vue de la qualification.

"En Allemagne c'était pas mal mais il nous a manqué quelques petites choses", a ajouté 'MPH' en évoquant la défaite 2-1 fin octobre à la Commerzbank-Arena. Les Liégeois tenteront de conserver leur brevet d'invincibilité à domicile sur la scène européenne, qui tient depuis décembre 2014 et une défaite contre Feyenoord (0-3) en Europa League. "Il y a un avantage à jouer à la maison mais pour nous c'est un peu particulier. On va essayer de maintenir cette tradition. Nous partons toujours avec l'idée de gagner nos rencontres et demain (jeudi, ndlr) ne dérogera pas à la règle."

Francfort, demi-finaliste la saison dernière, a largement battu le Bayern le weekend dernier (5-1) en Bundesliga, précipitant le départ de l'entraîneur bavarois Niko Kovac. "Ils ont un certain potentiel et peuvent se permettre un ou deux changements dans leur onze de départ", a analysé le T1 mosan.

Mais pour l'Eintracht, comme pour le Standard, ce match revêt d'une importance capitale pour la deuxième place. "Ils considèrent les confrontations contre nous assez importantes dans l'optique de la qualification. Je ne m'attends donc pas à de changements drastiques dans leur composition", a prévenu Michel Preud'homme.

Si les 'Rouches' pourront compter sur près de 18.000 supporters, Francfort n'en aura aucun jeudi à Sclessin. L'UEFA a puni le club allemand suite aux débordements causés par ses fans à Guimaraes le 3 octobre (jets d'objets, fumigènes, stade endommagé et coup d'envoi retardé). "La réalité se jouera sur le terrain. Je me suis davantage concentré sur les deux équipes", a ponctué le T1 liégeois, qui "regrette toutefois une telle situation".

Après trois journées dans le groupe F, les troupes de Michel Preud'homme pointent à la 3e place avec trois unités. Arsenal (9) et Francfort (6) occupent actuellement les deux premières positions alors que Guimaraes est dernier (0).

Bastien: "Les équipes allemandes sont des équipes qui ne lachent rien"

Samuel Bastien, qui s'érige semaine après semaine comme la plaque tournante de l'équipe, a lui aussi préfacé le duel. "On va tenter d'aborder le match de la meilleure des façons et de montrer un beau visage à la maison. Ce match est important et nous savons qu'un bon résultat peut nous être favorable pour la suite de la compétition", a ponctué celui qui a marqué deux buts et délivré deux assists lors des quatre dernières journées de championnat.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK