Poulain, "un peu énervé" : "On a été mauvais, je pense qu'on a sous-estimé Salzbourg"

Surclassé par le FC Salzbourg qui lui a collé quatre buts, le Club de Bruges quitte l'Europa League dès son entrée en lice au stade des seizièmes de finale de la compétition.

Après l'avoir emporté 2-1 à l'aller, les Blauw & Zwart ont été souvent pris de vitesse par des Autrichiens survoltés. Les chiffres (4-0) ne semblent même pas exagérés...

"On a été mauvais, voilà !, a souligné d'entrée Benoît Poulain au micro de Benjamin Deceuninck, l'envoyé spécial de la RTBF à Salzbourg. En première mi-temps, on a été mauvais du début à la fin. je ne sais pas comment on a réussi à se créer une ou deux occasions, mais on ne les a pas mises au fond. Mis à part le penalty sauvé, chaque contre, chaque action de Salzbourg était dangereuse. En deuxième mi-temps, c'était meilleur, ou plutôt "normal", mais si on ne met pas de but, on ne sait pas les faire douter ni les mettre en danger. Cela a été facile pour eux aujourd'hui."

"Comment expliquer cela ? C'est difficile à dire, a repris le défenseur central français. Je pense qu'on a sous-estimé Salzbourg, cela m'énerve un peu : j'ai entendu quelques bruits, disant que ce n'était "pas si fort" qu'on le pensait après ce qu'on avait vu à l'aller... Je pense qu'on le savait, mais qu'on ne l'a pas assez réalisé. Ce soir, le bénéfice mental des derniers matches est perdu, on verra demain. Je ne pense pas encore à Anderlecht, je suis déçu, et je vais passer une mauvaise soirée."

Rits : "Dimanche, on ira à Anderlecht pour gagner"

"On aurait dû mettre au moins une de nos deux occasions avant la pause, a enchaîné Mats Rits. J'ai le sentiment que si on avait marqué un but, même pour faire 3-1, on aurait encore eu des possibilités. Mais on ne l'a pas fait. Dimanche, ce sera un autre gros match, mais on ira à Anderlecht pour gagner. On doit pousser, maintenant, c'est le championnat qui compte."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK