Muets et accrochés à Akhisar, les Rouches quittent la scène européenne déçus

Le Standard n’est pas parvenu à s’imposer ce jeudi sur la pelouse du club turc d’Akhisar Belediyespor (0-0) lors de la 6ème et dernière journée de la phase de poules de l’Europa League. Ce partage, conjugué à la victoire du FC Séville contre Krasnodar (3-0), met définitivement fin à l’aventure européenne des Rouches, 3èmes du groupe J avec 10 points. Notons que même en cas de succès ce soir, compte tenu du résultat de l'autre match, les Liégeois auraient également été éliminés.

Le résumé de la rencontre

Alignés en 3-5-2, les Rouches débutent prudemment et tentent de prendre le contrôle du ballon. Au fil des minutes, les Liégeois montent en puissance et se font de plus en plus pressants. Toutefois, les Turcs profitent du moindre espace pour essayer de déstabiliser la défense adverse.

A la 20ème minute, les hommes de Michel Preud’homme se créent la plus grosse occasion de ce début de rencontre. Parfaitement lancé en profondeur par Samuel Bastien, Mehdi Carcela s’infiltre dans le rectangle sur la gauche et prend sa chance. Son tir est cadré mais bien repoussé par Milan Lukac (20’).

Plutôt bien entré dans son match, le Standard lève un peu le pied et se fait peur. Coup sur coup, Akhisar passe tout près de l’ouverture du score. Elvis Manu profite d’une très mauvaise intervention de Christian Luyindama (32’) avant qu’Helder Barbosa loupe sa reprise à quelques centimètres seulement de la ligne de but (33’).

Les Rouches laissent passer l’orage et remettent rapidement un peu plus d’impact dans cette partie. Juste avant la pause, Orlando Sa (36’ et 39’) et Zinho Vanheusden (42’) obtiennent encore de belles opportunités.

Au retour des vestiaires, les Liégeois essaient de mettre plus d’intensité. Carcela essaie de forcer la décision et accélère plein axe. A l’entrée de la surface, le Marocain semble être déséquilibré mais l’arbitre ne bronche pas et avertit même le n°10 pour simulation (50’). Pourtant sur les ralentis, il paraît évident que l’intervention du défenseur turc est fautive. Cet accrochage aurait-il mérité un penalty ou un simplement coup-franc ? Difficile à dire.

A l’heure de jeu, alors que Séville mène 3-0 face à Krasnodar, MPH lance Paul-José Mpoku à la place d’Uche Agbo (60’). Un changement audacieux qui donne un nouveau souffle aux joueurs du bord de Meuse.

L’international congolais déborde sur le flanc droit et centre devant le but. Sa est au deuxième poteau mais ne parvient pas à redresser sa reprise (69’). Le Standard pousse et fait le siège du grand rectangle adverse. Collins Fai voit sa tentative passer de peu à côté du but turc (71’).

Toujours provisoirement éliminés, les Rouches jouent le tout pour le tout à dix minutes du terme avec les montées au jeu de Renaud Emond et d’Obbi Oularé (83’). Malheureusement, ce dernier se blesse durement dans un contact avec le gardien adverse (86’) et est contraint de sortir sur civière. C’est un gros coup dur pour l’ancien Brugeois qui revient à peine d’une longue blessure qui l’a tenu éloigné des terrains pendant plus de sept mois. Le Standard finit donc cette rencontre à dix contre onze.

Muets, les Rouches n’ont donc pas réussi à trouver la faille et quittent la scène européenne avec une légère amertume. Avec 10 points, les Liégeois terminent troisièmes de ce groupe J à seulement deux longueurs de Séville (1er) et Krasnodar (2ème). Les Turcs peuvent se réjouir d’avoir pris le premier point européen de leur histoire et évitent le 0 sur 18.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK