Montanier dresse le bilan européen du Standard et révèle que l'arbitre est venu s'excuser

Philippe Montanier était satisfait de la prestation de ses joueurs après le partage du Standard face à Benfica (2-2) ce jeudi à l’occasion de la dernière rencontre européenne des Liégeois cette saison. S’il estime le partage logique, le successeur de Michel Preud’homme à la tête des Rouches regrette toutefois le… cinquième penalty concédé par le Standard en six rencontres d’Europa League, même si celui-ci est consécutif à une faute inexistante de Kostas Laifis sur João Ferreira.

>> Nicolas Raskin, fier mais frustré : "Sans ce penalty, je suis sûr qu’on gagnait 2-1"

"Les joueurs ont fait leur maximum face à une équipe de haut niveau, a souligné Philippe Montanier au micro de la RTBF. On a marqué deux buts, on a mené au score, même si Benfica a eu de nombreuses occasions. Je suis satisfait par le contenu, mais forcément un peu déçu d’être rejoint au final, même si je pense que Benfica méritait le partage. Mais j’aurais préféré que mon équipe soit rejointe sur un beau but ou un beau mouvement de leur part, plutôt que sur un nouveau penalty ! Après la rencontre, l’arbitre s’est excusé. Il s’est trompé et on a vite dû lui communiquer les images de la phase. Mais il n’y a pas le VAR en Europa League curieusement, et Standard – Benfica, c’est tout de même un match de haut niveau. Benfica méritait de marquer un deuxième but, mais pas comme ça. Dans cette compétition, les penaltys ont pesé lourd contre nous : un aux Rangers, un chez nous contre les Rangers, deux à Benfica puis celui-ci… Certains étaient justifiés, mais pour faire des gros résultats dans ce groupe avec deux adversaires de ce niveau, il fallait des circonstances favorables, et nous ne les avons peut-être pas eues. "

"Notre premier but m’a réjoui parce qu’on avait travaillé et répété ce mouvement à l’entraînement, a repris l’entraîneur français. Il y a d’autres satisfactions. Match après match, notre équipe a grandi au cours de cette compétition. On devra continuer à jouer avec cet état d’esprit. On a retrouvé une âme, on a récupéré des joueurs blessés… Au niveau de la mentalité et de l’état d’esprit, on a trouvé un chemin à suivre, il ne faut pas s’en écarter."
 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK