Preud'homme déçu mais fier : "Il y avait un monde de différence avec le match contre Arsenal"

Malgré une prestation encourageante, emplie de détermination, le Standard s'est incliné face à une solide équipe de Francfort. A l'issue de la rencontre, le coach des Rouches, Michel Preud'homme était logiquement déçu mais tout aussi fier de ses joueurs : "Pour 90%, on a fait ce qu'il fallait faire première mi-temps. Mis à part cette phase arrêtée sur laquelle on encaisse, on s'est créé deux occasions qu'on ne marque pas. Le plan que l'on avait préparé fonctionnait, les joueurs le respectaient vraiment bien, il y avait un travail collectif énorme. On aurait espéré plus, peut-être mérité plus avec la prestation qu'on a faite, on est allé jusqu'au bout et je les ai félicités pour cela."

Après la douloureuse rouste subie face à Arsenal, les Liégeois repartent donc de Francfort la tête haute, galvanisés par cette prestation plus convaincante : "Il y avait un monde de différence entre les deux matches. Parfois, certaines équipes conviennent mieux que d'autres, peut-être que Francfort nous convenait mieux qu'Arsenal" renchérit MPH.

Autre motif de satisfaction, les bonnes prestations de Cop et Lavallée : "On ne savait pas si Cop allait rester avec nous, au final il est là et il a su saisir sa chance. Pour Lavallée c'est différent, on connaissait ses qualités mais dans un club comme le Standard on est toujours dans l'obligation de résultats donc c'était difficile de le faire jouer vu les joueurs qu'on avait. Mais un jeune joueur se doit d'être prêt et Dimitri était prêt." conclut-il.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK