Marc Coucke: "Ce noyau d'Anderlecht a encore trop de faiblesses"

Anderlecht s'est incliné 2-0 à Fenerbahçe lors de la 4ème journée de l'Europa League. Une défaite synonyme d'élimination pour les Bruxellois.

"Mon sentiment après l’élimination et cette première campagne européenne pour moi ? J’ai le choix entre mal et très mal ? C’est entre les deux (sourire)", a expliqué Marc Coucke au micro de la RTBF.

"Je suis déçu car j’étais convaincu qu’une victoire ici à Fenebahçe nous aurait permis de passer l’hiver européen. Un bilan de 1/12, c’est trop peu. J’ai fait de mon mieux depuis que j’ai repris le club mais apparemment ce n’est pas assez", regrette le président du Sporting d’Anderlecht.

Eliminé de l’Europa League et de la Coupe de Belgique, il ne reste plus que le championnat pour les Mauves.

"On n’a pas suffisamment bien joué jusqu’à présent.  Ce noyau a encore trop de faiblesses. C’est un noyau qui se cherche et c’est dommage. On n’est pas là où on voudrait être. Pour les matches à venir, il va falloir travailler avec ce noyau-là. On espérait que ce noyau soit capable de faire plus. A eux de prouver d’ici la trêve qu’ils sont capables de redresser la barre. On doit se concentrer à présent sur le championnat", note Marc Coucke.

Et de conclure : "Dans les prochains jours, je vais beaucoup discuter en interne avec des personnes qui connaissent bien l’historique d’Anderlecht afin de voir quelles fautes j’ai pu commettre dans les changements que j’ai effectués ou dû effectuer les derniers mois. Ce club et les supporters méritent mieux. On va continuer à travailler. Actuellement, le bilan est insuffisant".

Anderlecht affronte La Gantoise ce dimanche à 14h30.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK