Manchester United et l'AS Rome, du caviar après les fêtes !

À Bruges, on se dira à coup sûr, que le tirage au sort n’a pas été clément. Et pourtant, United, actuel 7e de son championnat, ramène à un excellent souvenir, fugace. Il y a quatre ans, le Club de Michel Preud’Homme, a mené 0-1 à Old Trafford, l’espace de cinq minutes. L’envoi de Victor Vazquez, dévié par Januzaj puis par Carrick, trompe le gardien de Manchester. Nous étions alors au stade des barrages de la Ligue des Champions.

Ensuite Manchester s’est imposé 3-1 grâce notamment à un but de… Fellaini. Bruges avait existé un court instant. Au retour, Manchester s’est imposé 0-4 à Bruges. Là, il n’y avait pas eu de match. Mais cette fois-ci, on sent le Club armé pour la revanche. Manchester United n’a remporté que onze de ses 25 matches joués cette saison. Les Mancuniens ont échoué à Astana, Bournemouth, Newcastle, ont partagé à Alkmaar et contre….Rochdale. Après, Martial, Rashford, Lingard, c’est du lourd… Et pour briller, Bruges devra égaler chez lui ce qu’il produit à l’extérieur.

Dans cette campagne de Ligue des Champions, le Club a pris 2 points en dehors de ses bases (au Real et à Istanbul) et un seul chez lui (face au Gala). Sur un match, le Club de Bruges a prouvé qu’il pouvait rivaliser avec les plus grands (au PSG et au Real). Si l’on additionne les scores des deux matches, c’est plus compliqué (6-0 face au PSG et 5-3 pour le Real). A Bruges de tenir la distance sur une double confrontation avec un club mythique mais qui court un peu derrière son passé et qui cette saison est intrinsèquement inférieur au Real et au PSG.

Gand, au révélateur de la rigueur défensive italienne

L’AS Rome est 4e et possède la 3e meilleure défense du Calcio. Yaremchuk (10 buts) David (9) et Depoitre (7) vont s’amuser et se tester face à une équipe que Gand a joué il y a peu. La dernière et la seule fois que les deux équipes se sont rencontrés en Coupe d’Europe, c’était en préliminaires d’Europa League en août 2009.

La Roma de Francesco Totti et Daniele De Rossi avait battu les Buffalos 3-1 dans la ville éternelle (aller) mais ils avaient surtout étrillé Gand dans son ancien stade Jules-Otten, 1-7 avec un triplé de Totti et un doublé de De Rossi notamment. A l’époque, le coach gantois était…. Michel Preud’Homme. Totti avait éclaboussé les deux matches de sa classe en marquant cinq buts et en délivrant trois assists sur l’ensemble des 2 matches. Aujourd’hui, il n’est plus là, mais l’AS Rome reste assez costaude. Elle a fait de cette Europa League, une priorité. Son coach, le Portugais Paulo Fonseca veut la remporter.

Les Giallorossi sont sortis d’une poule qui comprenait Basaksehir, Wolfsberger et le Borussia Monchengladbach (ces deux derniers éliminés)…

Pour le reste, c’est une équipe qui joue un football léché porté vers l’avant avec pas mal de combinaisons. Un bon mélange de jeunes (Cetin, Kluivert, Diawara, Under et le jeune prodige italien Zaniolo) et de joueurs expérimentés Dzeko, Kolarov, Mkhitaryan, Smalling, Florenzi, Fazio, Perotti.

En clair, ce sera difficile pour nos deux derniers représentants sur la scène continentale.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK