Les fans de Dudelange : "Heureux quand on n'en prend pas 5"

Le F91 Dudelange dispute l’Europa League pour la deuxième saison consécutive. Pour le club phare du Grand-Duché, recevoir un grand d’Europe est une aubaine. Après la venue du Milan AC l’année dernière, c’est cette fois-ci le FC Séville qui est tombé dans la poule des Luxembourgeois. Un vainqueur multiple de la compétition, dont les noms les plus ronflants sont Munir, Nolito, Chicharito, Escudero

Le football luxembourgeois grandit grâce à l’argent investi par l’omnipotent Flavio Becca, mais aussi grâce aux Belges. Kobe Cools, Charles Morren ou Antoine Bernier sont autant d’anciennes connaissances de nos clubs professionnels. En tout, Ils étaient cinq Belges aujourd’hui au coup d’envoi, en plus de Bertrand “le Coach” Crasson. Arrivé dans l’ombre d’Emilio Ferrera -qui depuis lors a quitté les lieux-, l’ancien Anderlechtois a décroché la première victoire du club en Europa League à Nicosie. Un moment historique qui a plongé le club dans une douce euphorie, avant de prolonger le plaisir pour une double confrontation face aux Sévillans.

Au Sanchez Pizjuan, les Luxembourgeois n’ont d’ailleurs pas été ridicules. Loin de là. Ils ont craqué dans les dernières minutes pour s’incliner 3-0 et comptaient bien faire bonne figure pour ce match retour. Pourquoi pas en inscrivant un but à une défense andalouse jusqu’ici restée parfaite ?

Mais ce match, c’était aussi et surtout l’occasion d’aller à la rencontre des supporters, jeunes et vieux, qui voient d’un oeil amusé cette hype naissante autour de leur équipe.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK