Le Standard vient à bout d'un solide Krasnodar et entretient l'espoir européen

Le Standard a décroché sa deuxième victoire consécutive dans le Groupe J de l’Europa League. Les Liégeois ont émergé sur le fil face à Krasnodar. Malmenés par un adversaire solide, les "Rouches" ont su trouver les ressources pour revenir dans le match. Emond a égalisé d’une volée magistrale et Laifis a donné la victoire dans les arrêts de jeu (2-1).

Après trois journées, le Standard, Krasnodar et Séville, large vainqueur d'Akhisar (6-0), se partagent la première place avec six points.


Mpoku forfait, Djenepo et Lestienne pas à 100%, Preud’homme doit se montrer "créatif". Il aligne Fai devant Pocognoli sur le côté gauche et attribue à Marin un rôle plus offensif.

Le premier danger survient sur phase arrêtée. Ochoa repousse comme il peut un coup franc puissant de Ramirez, Claesson et Spajic se jettent mais ne parviennent pas à dévier le ballon (14e).

Preud’homme se méfie de la qualité technique des Russes et de leur pressing. On comprend rapidement pourquoi pas. Krasnodar bouscule le Standard qui peine à trouver ses marques dans sa nouvelle organisation.

Plus vif, plus percutant, Krasnodar évolue un ton au-dessus. Wanderson, le fils de Wamberto, décoche deux frappes à distance (19e et 30e). La défense liégeoise est déstabilisée en deux passes. C’est limpide, c’est précis. Ari surgit dans le dos de Luyindama et place calmement au fond (1-0, 39e).

Un bijou d’Emond, un poteau de Carcela, deux arrêts d'Ochoa

Le Standard est dans les cordes. Mais pas KO. Djenepo remplace Agbo à la pause. Un signe des intentions liégeoises. Et le résultat est presque immédiat. Sur une relance approximative de la défense russe, l’audace d’Emond paie. A 25m des buts, il reprend de volée sans se poser de question. Sa frappe est splendide et surmonte Sinitsyn (1-1, 47e). Les Liégeois affichent un visage plus conquérant. Un long dégagement d’Ochoa file jusqu’à Carcela qui fixe le gardien de Krasnodar avant de trouver … le poteau (50e).

Sclessin respire mieux et retrouve de la voix. Le match s’équilibre. Krasnodar remet le pied sur le ballon. Le duo Pereyra-Ari fait souffrir la défense du Standard. L’attaquant brésilien se présente deux fois face à Ochoa. Le Mexicain gagne ces deux duels et garde les "Rouches" dans le match (64e et 68e). Les hommes de Preud’homme répondent en contre, mais manquent de justesse. Un partage se profile et puis sur un dernier coup de coin, Laifis s'élève au premier poteau et d'une tête croisée-lobée va chercher la lucarne de Sinitsyn (90e+2).

Le Standard a souffert, surtout avant la pause, mais il a tenu et à su saisir ses occasions.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK