Triplé de Lukaku, De Bruyne et Mertens à l'assist, Witsel décisif

Steven Naismith félicite Romelu Lukaku
2 images
Steven Naismith félicite Romelu Lukaku - © Twitter Everton

Kevin De Bruyne (Wolfsburg), Kevin Mirallas et Romelu Lukaku (Everton), Axel Witsel (Zenit) et Dries Mertens (Naples) ont tous gagné et fait un pas vers la qualification pour les huitièmes de finale de l'Europa League ce jeudi soir. Seuls Radja Nainggolan et la Roma sont en ballottage défavorable après leur nul à domicile face à Feyenoord (1-1).

Jeudi 19h00 Young Boys Berne 1-4 Everton Match center

Les Belges concernés : Kevin Mirallas et Romelu Lukaku

Les deux Diables Rouges sont alignés d'entrée par Roberto Martinez.

Après un bon début de match des Toffees, et notamment de Romelu Lukaku, les Young Boys de Berne trouvent la faille dans la défense d'Everton et prennent les devants grâce à Guillaume Hoarau à la 10ème minute de jeu.

Les pensionnaires de Premier League réagissent rapidement et après trois tentatives infructueuses, Romelu Lukaku, de la tête, propulse le ballon au fond des filets d'Yvon Mvogo (24' 1-1).

Moins de cinq minutes plus tard, c'est Seamus Coleman, bien servi par Steven Naismith, qui place Everton aux commandes : les Toffees viennent de faire basculer le match (28' 1-2) !

Romelu Lukaku, intenable depuis le début de la rencontre, plante son deuxième but de la soirée en fin de première période et place Everton sur du velours (39' 1-3). C'est son premier doublé en Europa League depuis le mémorable Ajax - Anderlecht de décembre 2009 : les Bruxellois s'étaient imposés 1-3.

Romelu Lukaku, décidément dans tous les bons coups ce jeudi soir, inscrit son troisième but de la soirée peu avant l'heure de jeu (59' 1-4). Il s'agit du premier triplé du Diable Rouge sous les couleurs d'Everton. En mai 2013, alors qu'il était encore attaquant de WBA, il avait inscrit trois buts face à Manchester United.

Quatre minutes après le troisième but de Romelu Lukaku, John Stones accroche Guillaume Hoarau dans le grand rectangle, et écope d'un carton jaune. Penalty ! Le Français prend ses responsabilités et expédie le cuir au dessus du but de Tim Howard : Everton mène toujours 1-4, mais doit terminer la rencontre à dix.

Malgré leur supériorité numérique, les Young Boys ne parviendront jamais à inscrire un nouveau but. Grâce à cette victoire 1-4 et, notamment, au triplé de Romelu Lukaku, Everton a fait un grand pas vers la qualification.

Jeudi 19h00 Trabzonspor 0-4 Naples Match center

Le Belge concerné : Dries Mertens

Dries Mertens est titularisé sur le flanc gauche par Rafael Benitez.

Les Napolitains débutent la rencontre pied au plancher et ouvrent le score après six minutes de jeu via Henrique (0-1). Gonzalo Higuain double la mise moins d'un quart d'heure plus tard : c'est trop facile pour Dries Mertens et ses coéquipiers (19' 0-2) !

Le Diable Rouge, on le retrouve à la 27ème minute de jeu : Dries Mertens sert idéalement Manolo Gabbiadini et signe son premier assist de la soirée (27' 0-3).

A la 84ème,le Diable Rouge est accroché dans le grand rectangle de Trabzonspor et obtient un penalty. Dries Mertens tente de se faire justice, mais il tire à côté et manque l'occasion d'offrir un avantage de quatre buts aux Napolitains. Duvan Zapata s'en chargera dans les arrêts de jeu (92' 0-4) : le match retour ne devrait être qu'une formalité pour les hommes de Rafael Benitez.

Jeudi 19h00 PSV Eindhoven 0-1 Zenit St-Pétersbourg Match center

Les Belges concernés : Axel Witsel et Nicolas Lombaerts

Axel Witsel débute le match dans le milieu de terrain du Zenit, tandis que Nicolas Lombaerts, qui doit se faire opérer du genou, n'est pas du déplacement aux Pays-Bas.

Les Russes prennent le contrôle des opérations peu après l'heure de jeu : Axel Witsel récupère le ballon sur le flanc gauche et cède le cuir à Danny, qui centre en direction de Hulk. La reprise de l'international brésilien fait mouche : le Zenit mène 0-1 !

A la 85ème minute, Axel Witsel, victime de crampes, cède sa place à Anatoliy Tymoshchuk. Un remplacement sans conséquence pour le Zenit, qui s'impose 0-1 et fait un pas vers la qualification.

Jeudi 19h00 Wolfsburg 2-0 Sporting Lisbonne Match center

Le Belge concerné : Kevin De Bruyne

Kevin De Bruyne prend, comme de coutume, place dans le milieu de terrain de Wolfsburg.

Il faut attendre le début de la seconde période pour voir les Loups prendre les commandes de la rencontre : servi par Naldo, Bas Dost, impressionnant ces dernière semaines, trompe Rui Patricio et ouvre le score en faveur de Wolfsburg (46' 1-0).

Un quart d'heure plus tard, c'est au tour de Kevin De Bruyne de servir Bas Dost sur un plateau : le Néerlandais double la mise (63' 2-0).

Le score n'évoluera plus : Wolfsburg a déjà fait une grande partie du chemin qui mène à la qualification pour les huitièmes de finale.

Jeudi 19h00 AS Roma 1-1 Feyenoord Match center

Le Belge concerné : Radja Nainggolan

Radja Nainggolan débute la rencontre dans le milieu de terrain de la Roma.

Après 22 minutes de jeu, l'Ivoirien Gervinho ouvre le score en faveur des hommes de Rudi Garcia.

Les Néerlandais égalisent en début de seconde période via Kazim Kazim (55' 1-1).

Le score n'évoluera plus : Feyenoord rentre de Rome avec un excellent résultat et peut désormais envisager l'exploit face à l'une des pointures du calcio.

TOUS LES BUTS DES RENCONTRES DE 19H    

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK