Bruges veut forcer l'exploit à Manchester United : "Pourquoi avoir peur ?"

Rits et Pereira
Rits et Pereira - © JOHN THYS - AFP

En embarquant, depuis l’aéroport d’Ostende pour Manchester,  nous nous faisions le constat que le Club de Bruges dégouline de confiance. Les visages sont souriants. Le club a déjà réussi sa mission européenne. Tenir la dragée haute à Madrid, au PSG et face à Manchester n’est pas donné à tout le monde. "Il s’agit d’êtres humains comme tout le monde, nous dit l’arrière droit Clinton Mata. Pourquoi avoir peur ?"

La peur n’est pas brugeoise cette saison. Et les résultats forgés sur la scène européenne ne sont en  rien le fruit du hasard. C’est une conviction qui a pris corps déjà la saison dernière avec un partage 0-0 à Dortmund, contre l’Atlético Madrid et une victoire 0-4 à Monaco. Autrement dit, le Club aime se sublimer face aux grands. "Tu peux le faire une fois et c’est peut-être de la chance, poursuit Simon Mignolet. Le faire 3 ou 4 fois, ce n’est pas de la chance. Nous devons juste gagner en efficacité." C’est clair qu’avec un brin de réussite, de lucidité, le Club de Bruges revenait avec 3 points de Madrid, prenait un point au PSG , et battait United à l’aller.

"Oui nous craignons le Club, nous disent les quelques supporters croisés en face du stade. Dennis notamment nous a fait mal à l’aller." Dennis et Vormer seront absents. Ils sont blessés. "Chez nous on va le faire !" enchaîne cet autre supporter de Man U. Une conviction ferment arrimée à cet amour du blason. A Manchester, on sait que la 5e place au classement de la Premier League offre peu d’espérance quant à une participation à la prochaine Ligue des Champions. L’Europa League dessine donc le chemin le plus direct.  Il reste 8 matches à négocier correctement pour toucher aux poules de la Ligue des Champions.

Première étape ce jeudi soir (21h) face à Bruges. Un tel contexte augmenterait la dimension d’une éventuelle qualification du Club. Un éventuel exploit. Mais comme le dit Clinton Mata : "Pourquoi ne pas y croire ?".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK