Gand, branché sur courant alternatif, est poussé au partage par Oleksandriya

Plutôt serein en première mi-temps et mis sur orbite par un but précoce de Laurent Depoître, Gand s’est fait surprendre après la pause par Oleksandryia (1-1). Les Gantois, trop tendres défensivement, ont encaissé un but à l’heure de jeu des oeuvres de Artem Sitalo. Empruntés, imprécis offensivement en seconde mi-temps, ils ne sont pas parvenus à inscrire ce second but, synonyme de victoire. Après leur victoire inaugurale face à Saint-Etienne, les Buffalos connaissent donc un petit coup d’arrêt mais partagent toujours la tête du groupe I grâce au match nul entre les Stéphanois et Wolfsburg.


Le résumé du match

Aucun round d’observation dans cette rencontre. Dès la première minute de jeu, Oleksandriya met le nez à la fenêtre par l’entremise de Luchkevych. L’ancien joueur du Standard catapulte une belle tête que Kaminski détourne sur sa ligne (1’). En confiance, Gand se rebiffe immédiatement. Si la tête de Lustig passe à quelques centimètres du poteau de Pankiv, la frappe limpide de Laurent Depoitre, trouvé par Vadis Odjidja à l’entrée de la surface, fait mouche, Gand prend les devants (0-1, 6’).

Cueillis à froid, les Ukrainiens maintiennent leur allant offensif. Mais les Buffalos sont parfaitement en place et coupent les lignes de passes. Il faut donc attendre la demi-heure pour voir une nouvelle demi-occasion locale. Le centre de Sitalo, est précis voire vicieux. Il manque un cheveu à Tretyakov pour dévier le cuir (29’). Quelques secondes plus tard, c’est Gand qui est à deux doigts de planter le but du break sur corner, la tête puissante Ngadeu venant s’écraser sur le montant de Pankiv (30’).

Particulièrement saillants dans les duels de la tête depuis le début du match, les Ukrainiens se forgent leur plus belle occasion du match dans les airs. C’est Banada qui propulse un magnifique coup de casque sur Kaminski qui s’impose au prix d’une claquette réflexe décisive. (33’). Il ne se passera rien plus rien jusqu’à la mi-temps, Gand, serein pendant ces 45 premières minutes, rentre aux vestiaires avec un avantage d’un but mais les Buffalos auraient pu se faire surprendre par cette tête rageuse de Banada.

Les locaux égalisent, Gand cale

Si la première mi-temps avait commencé sur les chapeaux de roue, la seconde débute en mode mineur. Aucune vraie occasion à se mettre sous la dent jusqu’à la 60e minute. Le moment choisi par Kovalets pour sortir de sa boîte. Le médian ukrainien sollicite Kaminski d’une frappe flottante que le portier gantois ne peut que repousser. Le ballon revient dans les pieds de Sitalo qui propulse le ballon dans le but vide, 1-1, tout est à refaire pour l’équipe belge (1-1, 60’). Boostés par l’égalisation, les locaux repartent de l’avant et Sitalo est à deux doigts de planter un deuxième but mais sa tête n’est pas cadrée (65’).

Le match s’équilibre, Gand sort de sa léthargie ambiante et Yaremchuk met le portier local à contribution d’une tête malheureusement trop centrée. Les secondes s’égrènent irrémédiablement, mais bizarrement, Jesse Thorup, l’entraîneur de Gand ne fait aucun changement. Il faut attendre la 85e minute pour voir Giorgi Kvilitaia monter pour tenter de sonner la révolte. Il n’y parviendra pas, les deux équipes se quittent dos à dos au terme d’une rencontre qui n’aura atteint de sommets footballistiques que par rares intermittences.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK