L'UEFA stoppe son enquête après les cris racistes contre Batshuayi à Bergame

L'UEFA stoppe son enquête après les cris racistes contre Batshuayi à Bergame
L'UEFA stoppe son enquête après les cris racistes contre Batshuayi à Bergame - © VINCENZO PINTO - AFP

L'Union européenne de football (UEFA) a arrêté son enquête contre le club italien de l'Atalanta Bergame. Celle-ci visait ses supporters qui auraient imité des cris de singe à l'intention de l'attaquant belge du Borussia Dortmund Michy Batshuayi, lors du seizième de finale retour de l'Europa League, le 22 février (1-1).

Les faits dont elle a pu prendre connaissance à ce sujet ne justifient en effet pas la prise de mesures disciplinaires.

L'Atalanta est néanmoins frappée d'une amende de 34.000 euros pour entre autres l'utilisation d'engins pyrotechniques et des jets d'objets. Le Borussia devra pour sa part payer 40.000 euros.

Vainqueurs 3-2 à l'aller, Dortmund et Batshuayi, éliminés par Salzbourg (1-2 et 0-0) au tour suivant depuis, avaient sorti Bergame de la compétition.

"Cris de singe. 2018 et toujours des bruits de singe racistes dans les tribunes... Vraiment?", pouvait-on lire sur le compte twitter du Diable Rouge après la qualification de son équipe pour les 8es de finale.

Batsman n'a pas tardé à réagir à la décision de l'UEFA ... avec une certaine ironie. "LOL. Ça devait être mon imagination", a t-il tweeté.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK