L'entraîneur de Besiktas estime que Genk a été son "meilleur adversaire de la saison"

Le Racing Genk accueillera Besiktas jeudi dans le cadre de la quatrième journée du Groupe I de l'Europa League. Lors du match aller, l'équipe belge s'était facilement imposée 2-4 au Vodafone Park d'Istanbul. Malgré cet échec, l'entraîneur turc Senol Günes croit encore aux chances de ses troupes. "Si nous parvenons à battre Genk, tout est relancé", a-t-il confié en conférence de presse d'avant-match ce mercredi à la Luminus Arena de Genk.

Avec une victoire et deux défaites lors de ses trois premiers matchs d'Europa League, Besiktas est actuellement bon dernier du Groupe I avec trois unités au compteur. "Nous voulons réaliser une grosse prestation face à Genk", a lancé d'entrée Senol Günes. "En Turquie, Genk a été meilleur que nous. Mais nous avons étudié cette équipe et nous connaissons désormais ses points forts."

Si l'entraîneur de Besiktas a admis la supériorité de l'adversaire belge, il n'a toutefois pas été surpris par le niveau affiché par les Limbourgeois. "Je savais que c'était une équipe très forte. Je dois même avouer que c'est le meilleur adversaire contre qui nous avons dû jouer cette saison."

L'attaquant néerlandais de Besiktas, Jeremain Lens, a lui aussi admis la supériorité limbourgeoise lors du match aller. "Genk a mérité sa victoire", a-t-il confié en conférence de presse. "Mais demain, nous pouvons rectifier le tir. Nous nous sommes bien entraînés et j'espère que nous pourrons ramener un bon résultat à Istanbul."

Dans une situation délicate sur la scène européenne, Besiktas connait aussi quelques difficultés dans son championnat national avec une sixième place au classement. "Nous sommes dans une saison de transition mais il faut relever la tête. Face à Genk, nous avons une belle opportunité de redorer notre blason", a conclu le Néerlandais de 30 ans.

Dans l'autre match du Groupe I, les Norvégiens de Sarpsborg accueilleront les Suédois de Malmö, deux équipes qui comptent quatre points.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK