Le Standard mène pendant une heure, puis perd tout en 200 secondes à Krasnodar

Le Standard s'est incliné 2-1 sur la pelouse de Krasnodar ce jeudi dans le cadre de la quatrième journée du Groupe J de l'Europa League.

Les Liégeois, rapidement mis aux commandes par leur capitaine Mehdi Carcela (19' 0-1), ont maîtrisé leur sujet durant toute la première période avant de lâcher du lest après la pause et de permettre aux Russes, via Magomed Suleymanov (79' 1-1) et Wanderson (82' 2-1), un ancien de la maison rouche, de décrocher une victoire sans doute déterminante dans la course à la qualification pour les seizièmes de finale de la compétition.

Ce résultat, conjugué à la victoire de Séville, pourtant réduit à dix et encore accroché à cinq minutes du terme, sur la pelouse d'Akhisar (2-3), condamne désormais le Standard à l'exploit lors des deux dernières journées de la compétition.

Relégués à trois points du FC Séville et de Krasnodar, les troupes de Michel Preud'homme devront réaliser un sans-faute à Akhisar et à domicile face à Séville, et miser sur des faux-pas de leurs adversaires pour passer l'hiver "européens".

Le résumé de la rencontre : Un 4-3-3 liégeois porté vers l'offensive

Obligé de "faire un résultat" sur la pelouse de Krasnodar, Michel Preud'homme opte pour un 4-3-3 très offensif avec, en défense centrale, Zinho Vanheusden associé à Christian Luyindama, alors que Kostas Laifis glisse sur la gauche. Devant, Renaud Emond reçoit le soutien de Mehdi Carcela, Moussa Djenepo, Maxime Lestienne et Razvan Marin, rien que ça !

Après à peine... septante secondes de jeu, Wanderson se présente seul devant Guillermo Ochoa, mais le Belgo-Brésilien ne parvient pas à cadrer.

Krasnodar affiche ses intentions d'entrée de jeu, mais ce sont les Liégeois qui vont ouvrir le score : à la 19ème minute de jeu, Kostas Laifis déboule sur le flanc gauche, son centre trouve au deuxième poteau Mehdi Carcela, dont la reprise croquée trompe Matvei Safonov : le Standard mène 0-1 !

Les Rouches sont bien dans le match, et à la demi-heure, Maxime Lestienne passe à deux reprises tout près de doubler la mise, sans succès. C'est donc sur un score de 0-1, aussi logique qu'inattendu, que les deux équipes rentrent aux vestiaires.

Krasnodar se montre dangereux après la pause

A la 50ème, Krasnodar passe tout près de l'égalisation mais Viktor Claesson, complètement esseulé entre le point de penalty et la ligne du petit rectangle, frappe à côté du ballon que même Guillermo Ochoa voyait au fond de ses filets. Le portier mexicain doit ensuite s'employer devant Ari à l'heure de jeu (61').

Les Russes trouvent la faille dans le dernier quart d'heure

De plus en plus souvent mise en difficulté, la défense du Standard cède une première fois à la 79ème : Magomed Suleymanov, fraîchement monté au jeu, se présente seul devant Guillermo Ochoa et ne manque pas son face à face avec le gardien mexicain (1-1).

Krasnodar veut la victoire, et après une superbe combinaison dans le grand rectangle liégeois trois minutes plus tard, c'est Wanderson, le fils de Wamberto passé durant trois saisons par le centre de formation du Standard, qui place la formation russe aux commandes (82' 2-1). En l'espace de 180 secondes, les Rouches ont perdu tout le bénéfice de leur très bonne entame de match !

Groggy, le club belge est incapable de réagir et subit sa deuxième défaite depuis le début de la compétition. Une défaite au final assez logique, tant Krasnodar a dominé la seconde période, même si Maxime Lestienne, via l'une de ses deux grosses occasions, aurait pu tuer le match en première mi-temps.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK