Grosjean : "Bravo à Bruges... on va tenter de réaliser le même exploit"

Très solide lors du premier match d'Europa League face à Guimaraes, le Standard se déplace à Arsenal pour le compte de la deuxième journée. Une confrontation que les Rouches abordent forcément dans la peau d' un outsider mais pas forcément en tant que victime expiatoire. En marge de la rencontre, nous avons rencontré Alexandre Grosjean, le directeur général du club liégeois.

Un match face à Arsenal qui rappelle forcément des souvenirs du côté de Sclessin. En 2009, le Standard avait frôlé l'exploit à domicile (défaite 2-3 après avoir mené 2-0) avant de logiquement perdre à l'extérieur (2-0). "C'est la troisième fois qu'on les rencontre, c'est un club mythique. C'est surtout à domicile qu'on a un mauvais souvenir. Aller à l'Emirates c'est le déplacement le plus délicat. Mais d'un autre côté c'est aussi celui pour lequel les joueurs, le staff et les supporters sont le plus excités." avance Grosjean.

48 heures après la prouesse retentissante de Bruges, le Standard voudra emboîter le pas aux Blauw&Zwart : "Il faut y aller à fond, jouer sans complexe. Chapeau à Bruges d'ailleurs. Espérons qu'on connaîtra la même issue demain soir. C'est dans notre philosophe de jouer chaque match à fond. C'est dans les valeurs du clubs "passion fierté ferveur", donc c'est dans cet état d'esprit que nos joueurs vont démarrer la rencontre. Arsenal a une équipe dont la valeur marchande est largement au dessus de la nôtre. Nos budgets ne sont pas dans ma même catégorie, on n'est pas sur la même planète mais on a montré l'année dernière contre Séville qu'on pouvait faire de jolies choses. Il va falloir aborder ce match de la même façon." poursuit Grosjean.

3000 supporters liégeois devraient faire le déplacement à l'Emirates demain soir. "Il y a un engouement énorme. Ce n'est pas le déplacement le plus lointain et c'est quelque chose d'unique d'aller voir Arsenal. Je ne sais pas si c'est l'ambiance la plus folle d'Angleterre mais c'est un magnifique stade et je crois que les 3000 supporters vont donner de la voix et jouer le rôle de 12e homme."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK