Partage mérité mais insuffisant pour Gand, éliminé d'Europa League par une Roma ultra réaliste

Partage 1-1 entre Gand et la Roma ce jeudi soir dans le cadre des 16e de finale retour de l’Europa League. Battus au match aller (1-0), les Buffalos sont éliminés de la compétition malgré un double-duel plus que convaincant lors duquel ils auront tenu tête à l’une des valeurs sûres de Serie A. 

Ce jeudi soir, les Buffalos avaient même été mis sur orbite en première mi-temps par leur homme providentiel, Jonathan David, à la retombée d’un centre au cordeau de Roman Bezus. Mais une approximation défensive de l’axe Plastun-Ngadeu leur a coûté un but dans la foulée, des oeuvres de Justin Kluivert. 1-1 score final et un partage insuffisant donc des Buffalos qui quittent la scène européenne avec quelques frustrants regrets. Du côté de la Roma, l’opportunisme et le réalisme auront été les maîtres-mots d’une qualification pas forcément méritée mais acquise à l’expérience face à des Buffalos trop naïfs.


Le résumé du match :

Il ne fallait traîner à la buvette de la Ghelamco Arena ce jeudi soir. Après...vingt secondes, Kolarov est sollicité dans la surface. Sa frappe, tendue et vicieuse, s’écrase sur le poteau gauche de Kaminski. Alerte sans frais pour les Buffalos, la Louve est loin d’être docile en ce début de match.

Réponse (timide) du berger à la bergère avec David qui se joue d’un défenseur romain et tente de centrer en retrait. Occasion avortée puisque l’arbitre assistant signale que le cuir est sorti préalablement. Deux minutes plus tard, Bezus tente sa chance mais son envoi est trop mou. Après une entame de match compliquée, Gand enlève ses moufles et les débats s’équilibrent.

Des débats qui, malheureusement, perdent quelque peu en intensité. Les 22 acteurs se signalent plus par leurs approximations et leurs duels hachés dans l’entrejeu plutôt que par des combinaisons et des actions saillantes. L’arbitre ne semble, lui aussi, pas forcément dans son assiette puisqu’il omet un penalty évident pour une faute sur Depoître. Lentement mais sûrement, les Buffalos mettent le pied sur le ballon mais les Giallorossi sont impeccablement repliés et contrecarrent la moindre velléité offensive belge.

L’étoile David au relais de Gand, Kluivert climatise la Ghelamco dans la foulée

Un refrain itératif “d’attaque infructueuse-défense bien en place” qui perdure jusqu’à la...25e minute. Centre anodin de Roman Bezus et l’inévitable Jonathan David qui se détend pour subtilement dévier le cuir et tromper Lopez. C’est 1-0, grâce au 23(!) but de la saison du Canadien ! Sonnée, touchée dans son orgueil, la Roma réagit dans la foulée. Kluivert est lancé en profondeur et profite de l’apathie criante du binôme Plastun-Ngadeu pour se présenter face à Kaminski et tranquillement égaliser (1-1, 27’). 

Coup dur pour Gand qui doit désormais inscrire deux roses supplémentaires. Pas de quoi effrayer David, trouvé dos au but dans la surface. Sa frappe, à la retourne, flirte avec le montant de Lopez au grand damn des nombreux supporters massés en tribunes. Le dernier fait d’armes d’un premier acte lors duquel les Buffalos n’auront pas démérité mais sans doute raté le coche en encaissant un but plus qu’évitable.

C’est avec le couteau entre les dents que les Buffalos remontent sur la pelouse. Il leur reste 45 minutes pour briguer un exploit et ils comptent bien maximiser leurs chances. David et Vadis tentent leur chance mais se montrent trop imprécis. Un capitaine buffalo qui passe à deux doigts du 2-1 à la 65e en reprenant de volée un centre de Depoître. 

Malheureusement, sa reprise file juste à côté. Illustration frustrante d’une seconde mi-temps dominée par les Belges mais sans réel danger pour Lopez. Vadis, encore lui, tente sa chance mais son envoi s’envole en tribunes. Gand manque de mordant face à une Louve, modèle de roublardise et parfaitement repliée dans son camp. 1-1, score final au terme d’une rencontre qui laissera probablement d’amers regrets dans le camp gantois.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK