Gand rejoint le Standard dans les poules de l'Europa League, l'Antwerp éliminé

Gand rejoint le Standard dans les poules de l'Europa League, l'Antwerp éliminé
Gand rejoint le Standard dans les poules de l'Europa League, l'Antwerp éliminé - © Tous droits réservés

Il y aura donc deux clubs belges en Europa League cette saison. Avec son partage à Rijeka 1-1, Gand s'est qualifié et rejoint le Standard dans les poules de l'Europa League. Igor Plastun (33e) a assuré la qualification gantoise en répliquant au but d'ouverture marqué une minute plus tôt par Jakov Puljic (32e).

Vainqueurs 2-1 à l'aller, les Gantois n'étaient pas à l'abri d'une mauvaise surprise en Croatie. Les Croates tardaient à lancer les hostilités, mais trouvaient l'ouverture dès leur première réelle opportunité. Puljic concrétisait parfaitement une passe de la droite d'Acosty (32e). A ce moment-là, La Gantoise était éliminée.

Cette situation ne durait qu'un bref instant : Plastun remettait les deux équipes à égalité dans la minute suivante d'une demi-volée après une action confuse.

En seconde période, La Gantoise contrôlait bien la rencontre et parvenait à tenir le résultat jusqu'au bout. Eliminés en barrage l'an passé et en 2018, les Gantois vont retrouver l'Europe pour la première fois depuis leur beau parcours en 2016/2017, conclu en 8e de finale après une duel belgo-belge face à Genk.

Le Standard était qualifié d'office pour la phase de groupes.

De son côté, l'Antwerp a été éliminé en barrages de l'Europa League suite à sa défaite 1-4 après prolongations contre l'AZ, jeudi, au stade Roi Baudouin. L'Antwerp avait ouvert le score par Didier Lamkel Ze (73e). Calvin Stengs a égalisé dans les derniers instants de la partie (90e). Réduits à neuf après les exclusions de Dieumerci Mbokani (35e) et de Lamkel Ze (74e), les Anversois ont sombré en prolongations et encaissé trois buts.

Suite au partage 1-1 arraché aux Pays-Bas, l'Antwerp possédait un léger avantage sur son adversaire au coup d'envoi, mais insuffisant pour se permettre de calculer.

Les Anversois le savaient et démarraient la rencontre à l'attaque. Lamkel Ze héritait de la première occasion. Bien lancé par Refaelov, il perdait cependant son duel avec Bizot, un ancien gardien de Genk (6e). Bizot se montrait une nouvelle fois décisif devant Refaelov, De Sart ne parvenait ensuite pas à cadrer (34e).

Mbokani compliquait grandement la tâche de son équipe : l'attaquant congolais écopait de deux jaunes en trois minutes et laissait ses équipiers à 10 (35e).

Forte de sa supériorité numérique, l'AZ mettait la pression en seconde période: un tir de Boadu échouait de peu à côté (58e) puis Bolat détournait une tête de Stengs (65e). Ce dernier voyait ensuite sa frappe de l'entrée du rectangle échouer sur la transversale (68e).

A la 73e minute, l'Antwerp prenait l'avantage suite à un contre parfaitement joué au terme duquel Martin Hongla centrait de la droite pour la tête victorieuse de Lamkel Ze. Le Camerounais allait célébrer son but près des supporters, quittant la pelouse du stade Roi Baudouin. L'arbitre grec Sidiropoulos lui montrait alors une deuxième carte jaune et l'Antwerp se retrouvait à neuf.

Commençaient alors 10 minutes de souffrance pour les Anversois. Une reprise de Boadu passait à côté (81e). Courageux, les hommes de Bölöni pliaient en toute fin de rencontre sur une frappe croisée de Stengs (90e). Sugawara (90e+3) envoyait dans le filet latéral la dernière occasion du temps réglementaire, rendant les prolongations nécessaires.

Au cours de celles-ci, l'AZ ne tardait pas à faire la différence. Ferdy Druijf, sur les suites d'une action confuse (96e), et Teun Koopmeiners (100e), sur penalty, permettaient à l'AZ de prendre le large. Albert Gudmundsson a scellé le score en contre (113e).

Dernier club belge finaliste d'une Coupe d'Europe (la Coupe des vainqueurs de coupe 1993), l'Antwerp n'avait plus évolué sur la scène européenne depuis 1994.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK