Fred Waseige: "Avouons-le, les planètes étaient alignées"

Notre consultant foot : Frédéric Waseige
Notre consultant foot : Frédéric Waseige - © CHRISTOPHE KETELS - BELGAIMAGE

Après le tir groupé de nos équipes belges hier soir en Europa League, notre rédaction s'est posée cette question : est-ce que la nouvelle formule de notre championnat explique, en partie, cette réussite ?

Quand la Pro League a adopté le système des Play-offs (lors de la saison 2009-2010), le but était notamment de hausser le niveau de notre championnat. Comment ? En jouant plus de matches à enjeu sur une saison. Ce nouveau championnat pouvait (ou devait) également améliorer les performances de nos représentants sur la scène européenne.

Est ce que les Play-offs belges ont joué un rôle dans cette triple qualification de La Gantoise, Anderlecht et Genk ?
Notre consultant Fred Waseige tente de répondre à la question.

"Je pense que ce n'est pas un élément décisif. C'est vrai que pour des plus petits clubs comme Zulte Waregem ou le La Gantoise d'il y a deux ou trois ans, jouer des matches à enjeu aide à ressentir et percevoir ce qu'est le stress et la gestion de matches à haut niveau, comme en Coupe d'Europe", explique Fred Waseige.

"Si on rejoue les matches dix fois..."

"Ici, ce qui a surtout été déterminant c'est la gestion du match aller. Dans le cas de La Gantoise et Anderlecht, quand vous jouez le match aller à domicile, il ne faut pas encaisser et pouvoir marquer un ou deux petits buts. C'est ce qu'ils ont fait. Ça, c'est pour le niveau footbalistique et chiffré".

"Mais il faut aussi ajouter une autre dimension. Personnellement, j'ai eu l'impression hier que toutes les planètes étaient bien alignées pour nos clubs belges. Maintenant, les Belges découvrent des planètes, on est connu dans le monde pour ça (rires)... Il faut le reconnaître, toutes les petites choses indécises du foot ont penché en la faveur de nos équipes. Face à de meilleurs adversaires, nos clubs n'ont rien lâché. C'est le mérite des joueurs et des entraîneurs. Mais il faut l'avouer, surtout dans le cas de La Gantoise et Anderlecht, on peut rejouer les matches dix fois, il n'y a peut-être qu'une fois qu'ils se qualifieront".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK