Europa League : trois passes en arrière désastreuses, trois buts pour l'adversaire

Le métier de défenseur n'est pas des plus aisés. Une mauvaise passe peut rapidement se transformer en occasion pour un adversaire et déboucher sur un but. C'est ce qui est arrivé, pas moins de trois fois, ce jeudi soir, lors des matches planifiés à 18h55 en 16e de finale de l'Europa League.

Jérémy Gelin (Anwterp), Geronimo Rulli (Villarreal) et Daniel Ceballos (Arsenal) en ont été les exemples involontaires.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK