Emond : "On n'a pas existé en deuxième mi-temps, ils étaient supérieurs à tous les niveaux"

Renaud Emond
Renaud Emond - © BRUNO FAHY - BELGA

Monté au jeu à la 62ème en lieu et place d'Orlando Sa, Renaud Emond a participé au naufrage liégeois en seconde période lors de la lourde défaite (5-1) du Standard à Séville ce jeudi dans le cadre de la première journée de la phase de poules de l'Europa League.

"C'est forcément difficile à encaisser, on venait ici avec des ambitions, a résumé l'attaquant virtonais au micro de la RTBF. On voulait faire un bon match et montrer qu'on a le niveau de l'Europa League. En première mi-temps, on a essayé d'être à leur niveau, mais malheureusement on encaisse juste avant la pause. Si on rentre aux vestiaires avec le partage, on assiste peut-être à un autre match ensuite. Mais en deuxième mi-temps, on n'a pas existé, ils ont été plus forts que nous à tous les niveaux, techniquement et physiquement. Rien à espérer en deuxième mi-temps, on n'a pas su exister !"

"Il ne faut pas oublier que c'est Séville, c'est une très grosse équipe, avec le niveau de la Champions League, a ensuite tenu à relativiser Renaud Emond. On savait que cela n'allait pas être facile. Nous n'étions peut-être pas à niveau, mais eux étaient de toute façon beaucoup plus forts. Il va falloir s'en remettre très rapidement, on a la chance de rejouer très rapidement, et un gros match en plus (face à Anderlecht, NDLR). Il n'y a pas besoin de remotiver les troupes, tout le monde connait l'importance de ce Classico, et on a besoin de points pour rester dans le Top 6."

Djenepo : "On a peut-être payé notre excès de confiance"

"Je suis content d'avoir inscrit mon premier but en Europe, mais aussi déçu parce qu'on a perdu, a pour sa part dévoilé Moussa Djenepo. On savait que Séville, c'est une grande équipe, l'un des favoris de l'Europa League. En première mi-temps, c'était bien, et on a pris un peu de confiance en seconde période pour tenter d'aller chercher l'égalisation. On a peut-être payé cet excès de confiance. A nous d'être forts mentalement pour oublier ce match et gagner ceux qui nous attendent."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK