Désillusion pour Saint-Etienne dans le groupe de Gand, Dendoncker et les Wolves quasiment qualifiés

Désillusion pour Saint-Etienne dans le groupe de Gand, Dendoncker et les Wolves quasiment qualifiés
2 images
Désillusion pour Saint-Etienne dans le groupe de Gand, Dendoncker et les Wolves quasiment qualifiés - © Tous droits réservés

Alors que la première partie de soirée nous avait déjà gratifiés de beaucoup de spectacle, de buts et de résultats surprenants, il ne s'agissait que d'un amuse-bouche avant les douze matches de 21 heures. Retour sur les principaux enseignements à tirer.

Gand fait la bonne opération, désillusion pour Saint-Etienne

Si Gand a créé l'exploit en s'imposant méritoirement à Wolfsburg, les Buffalos ne s'attendaient pas forcément à faire LA bonne opération de la soirée. Pourtant, c'est le cas. Parce que dans le même temps, le résultat de l'autre match fait les affaires du club belge. Alors que Saint-Etienne menait tranquillement 0-2 face à Oleksandriya à dix minutes du terme, les Ukrainiens se sont réveillés, sont revenus au marquoir avant de finalement égaliser par Zaderaka dans le temps additionnel. Résultat, Gand prend les rennes du groupe avec 8 points, devant Wolfsburg (5 points), Saint-Etienne (3 points) et  Oleksandriya (3 points également).

Wolverhampton et Dendoncker victorieux à l'arrachée

Opposé au Slovan Bratislava, Wolverhampton avait une occasion en or de (définitivement) décrocher son adversaire du jour et de s'envoler, en compagnie de Braga, en tête du Groupe K. Pendant de longues minutes, les Britanniques ont buté sur une défense slovaque parfaitement regroupée. Ils n'ont dû leur salut qu'à un nouveau but (le 8e cette saison !) de leur homme providentiel, Raul Jimenez...à la 92e minute. Avec 5 points d'avance sur leur adversaire du jour à deux matches de la fin, les Wolves sont quasiment qualifiés. Le Besiktas, à nouveau battu par Braga, est éliminé (0 point).

6 buts encaissés, 2 exclusions : le calvaire de Ludogorets contre l'Espanyol

Il y a parfois des jours comme celà, où rien ne va. Cet amer constat, les joueurs de Ludogorets l'ont probablement fait ce jeudi soir. Menés 0-1 dès la 5e minute de jeu, les Bulgares se sont retrouvés à dix...cinq minutes plus tard pour un tirage de maillot en tant que dernier homme de Forster. On ne le sait pas encore, mais il ne s'agit alors que du début d'un véritable calvaire pour les visiteurs. Marmol va faire le break à la 20e et Ludogorets va même se retrouver à neuf suite à l'exclusion de Goralski. Par la suite, les Catalans profiteront de leur supériorité numérique pour planter quatre buts supplémentaires et s'imposer facilement 6-0. Jeu set et match pour l'Espanyol, quasiment qualifié.

Manchester United déroule et se qualifie

Plutôt peu en verve offensivement depuis le début de saison, Manchester United a semble-t-il retrouvé ses sensations le temps d'un soir. Pour la venue du Partizan Belgrade, les Red Devils ont planté trois roses, des oeuvres de Martial, Greenwood et Rashford. Avec ce succès, le troisième en quatre matchs, et alors qu'ils n'ont toujours pas encaissé sur la scène européenne, les Mancuniens sont qualifiés. Ils seront plus que probablement accompagnés à l'échelon supérieur par l'AZ Alkmaar, plantureux vainqueur d'Astana (0-5). 

Le soufflet autour de la révélation, Wolfsberger, est retombé

Tout le monde se rappelle de cette victoire retentissante de Wolsfberger, modeste formation autrichienne, contre Mönchengladbach en ouverture cette saison (0-4). On se demandait alors si le club allait parvenir à tenir sur la durée, dans un groupe très solide, comportant également la Roma et l'Instanbul Basaksehir. Quelques semaines plus tard, force est de constater que la réponse est plutôt négative. Si les Autrichiens étaient parvenus à arracher un match nul (1-1) contre la Roma, ils ont par la suite encaissé une courte défaite contre Basaksehir. Ce jeudi soir, opposés aux mêmes Turcs, ils n'ont jamais existé et concédé une lourde défaite (0-3). 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK