Deschacht : "Avec cette équipe on doit rêver un petit peu"

Olivier Deschacht
Olivier Deschacht - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Herman Van Holsbeeck avait le sourire ce jeudi soir dans les couloirs du stade Georgios Karaiskakis. Ses joueurs ont sur maitriser leurs nerfs pour décrocher leur ticket pour les 1/8es de finale de l'Europa League. "Une qualification fantastique", souligne Olivier Deschacht.

"Notre équipe a fait un match plein. Chapeau à tout le groupe qui a montré une mentalité de gagnant. Tout le monde au club savait qu'on devait faire un grand match ce jeudi. Quand on voit le penalty qui est donné, on se dit que cela va être compliqué. Et puis finalement, les joueurs sont restés calmes. Ils ont continué à jouer au football. Nous avions besoin de ce match de référence en déplacement. Ça prouve qu'on sait toujours jouer au foot", se félicite Herman Van Holsbeeck, le manager général d'Anderlecht.

"Nous sommes très heureux. C'est une qualification fantastique face à une très bonne équipe. C'est presque un rêve", s’enthousiasme Olivier Deschacht. "En première mi-temps, on n'était pas bien, on ne jouait pas. En deuxième mi-temps et pendant la prolongation, on a osé beaucoup plus. Sur l'ensemble du match, on mérite de gagner."

"On s'est qualifié donc on ne va pas trop parler du 'ref'"

Le penalty imaginaire accordé aux Grecs aurait pu peser lourd dans le décompte final. Cela n'a pas été le cas. Peut-être aussi grâce à l'expérience. "A Moscou aussi, on avait sifflé un penalty incroyable contre nous la saison dernière", se rappelle Oli. "Heureusement cette fois-ci on gagne. Tout le monde a vu (qu'il n'y avait pas main) sauf l'arbitre. J'étais à deux mètres de la phase. J'étais certain à 100% qu'il n'y avait pas faute. On savait que si on marquait, c'était fini. Et on l'a fait. On s'est qualifié donc on ne va pas trop parler du 'ref'."

Anderlecht a puisé dans ses ressources mentales pour passer outre plusieurs décisions arbitrales litigieuses. Les Bruxellois ont aussi fait la différence physiquement. "On était très fort. On a bien travaillé en stage et on en récolte les fruits. On était encore bien, mieux même, en prolongation alors qu'il avait aligné leur équipe B ce week-end. C'est un match à ne jamais oublier. On est en huitième de finale. Je n'ai pas encore vu les résultats (et donc les adversaires potentiels) mais avec cette équipe on doit rêver un petit peu", conclut le défenseur du Sporting.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK