Alexandre Grosjean sur le tirage du Standard : "Très compliqué mais... assez sexy !"

Arsenal, Francfort et les Portugais du Vitoria Guimaraes : pour le Standard de Liège, le tirage au sort de l'Europa League ressemble un peu à celui de la Ligue des Champions pour les clubs belges ce jeudi : du prestige, des affiches mais une tâche compliquée d'un point de vue sportif... Alexandre Grosjean, le directeur général, a tout de même le sourire : "C'est un groupe très compliqué, par contre c'est un tirage assez sexy ! Arsenal était dans le top 3 des mes clubs préférés, si j'avais pu choisir. Mais oui, on va jouer le finaliste de l'an dernier (Arsenal) ET un des demi-finalistes (Francfort), donc c'est un très très très gros groupe." 

Avec 2 équipes de ce niveau, la qualification s'annonce d'ores et déjà compliquée à atteindre pour les Liégeois, mais Alexandre Grosjean estime qu'il n'est jamais facile de se qualifier dans ce genre de compétition, peu importe finalement les adversaires. Le rôle d'outsider, un costume parfait pour le Standard ? "On va pouvoir tout faire pour se sublimer, pour être les plus conquérants possible et faire preuve de passion, fierté, ferveur. Nos joueurs seront ultra-motivés pour donner le meilleur d'eux-mêmes contre des clubs pareil, ce qui promet de belles rencontres à domicile et aussi de beaux déplacements."

Un écart de budget conséquent

Au-delà de l'aspect sportif, l'aspect financier est évidemment incomparable entre le club belge et ses adversaires. "Arsenal, c'est plus de 420 millions de budget annuel", confirme Alexandre Grosjean. "On est dans d'autres stratosphères que celle du Standard de Liège... C'est encore un palier supplémentaire par rapport à Séville que nous avions rencontré la saison dernière. Mais c'est très bien pour le Standard de rencontrer des clubs mythiques comme Arsenal. Notre groupe est ambitieux, j'espère qu'on pourra faire une très belle campagne". 

Gand, l'autre club belge, a de son côté hérité de Wolfsburg, de Saint-Etienne et du club ukrainien d'Olexandria (Ukraine). "Je n'échangerais pas leur tirage contre le nôtre, non, merci...", conclut dans un sourire le directeur général liégeois. 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK