Vertonghen et Alderweireld : les siamois de Tottenham ne sont plus indissociables

Vertonghen et Alderweireld : deux défenseurs centraux dont les statuts s'éloignent
Vertonghen et Alderweireld : deux défenseurs centraux dont les statuts s'éloignent - © Tous droits réservés

Ils n'ont que deux ans d'écart, mais tout les rapproche. Jan Vertonghen, 32 ans, a suivi sa formation au défunt GBA (Germinal Beerschot Anvers), a enchaîné avec les équipes d'âge de l'Ajax (U17, U19 et U21), l'équipe première de l'Ajax, puis Tottenham en 2012. Toby Alderweireld, 30 ans, a fait pareil. Sauf qu'entre l'Ajax et Tottenham, l'Anversois a diversifié son parcours avec de brèves aventures à l'Atletico Madrid et à Southampton. Depuis 2015, les siamois font les beaux jours de la défense des Spurs. Naguère indissociable, il semblerait aujourd'hui que la certitude de leur duo s'effrite. Au détriment du plus âgé des deux...

Dimanche, à Aston Villa, Toby Alderweireld a vécu une rencontre contrastée : un but contre-son-camp d'abord, une égalisation ensuite, synonyme de premier but de la saison en Premier League. Un petit événement quand on sait que la dernière réalisation de l'Anversois en championnat remontait au...dernier match de la saison 2016-2017 à Hull City !

Avec l'arrivée de José Mourinho en novembre dernier, le tout récent papa (depuis le 14 février) a retrouvé un nouveau souffle. Alors qu'il arrivait en fin de bail à Londres, Alderweireld a finalement prolongé son contrat avec les Spurs jusqu'en juin 2023. Ses prestations demeurent régulières, son statut inébranlable. Cette saison, il a disputé 25 des 26 matchs de son équipe en championnat (une seule présence sur le banc, en novembre, à Sheffield United). Des statistiques qui s'inscrivent dans la lignée de celles de la saison dernière : 34 matchs joués sur 38. En 2017-2018, le ratio n'était pas mauvais non plus (13 matchs sur 18), mais la saison d'Alderweireld avait été entravée par une longue absence pour blessure de novembre à mars.

Les doutes de Vertonghen

Si Alderweireld poursuit son petit bonhomme de chemin (qu'aucune suspension n'entache jamais !), Vertonghen traverse une saison beaucoup plus compliquée...

Sous Pochettino déjà, il avait dû se (re)faire une place au soleil en début de saison (n'entamant son championnat que lors de la 4è journée), sous Mourinho, sa situation n'évolue pas vraiment dans le bon sens. Ses titularisations résonnent de moins en moins comme une évidence. Sur les 5 derniers matchs de son équipe, le recordman de sélections en équipe nationale (118) a été trois fois titulaire et deux fois réserviste. Dimanche dernier, à Villa Park, il n'est monté au jeu que pour la...dernière minute effective !

Si l'on compare ses statistiques de temps de jeu, on ne peut que constater leur lent déclin : 2.311 minutes en 2017-2018 (l'année de la coupe du monde) après 26 journées (26 matchs sur 26), 1.199 minutes en 2018-2019 à la même période (15 matchs sur 26 disputés, 10 loupés en raison de blessures, 1 en raison de suspension). A cette période-là, quand il était disponible, l'autre Sterke Jan (après Jan Ceulemans) était systématiquement titulaire, et exceptionnellement remplacé. Cette saison, donc, la donne semble changer : 1.364 minutes après 26 journées. En temps de jeu effectif, c'est certes plus que la saison dernière...mais Vertonghen n'a loupé que 3 matchs pour blessure, pour 10 il y a un an… C'est une évidence, Vertonghen n'est plus considéré comme un incontournable par José Mourinho...

Alderweireld fixe, Vertonghen et Sanchez en balance

Alors qu'ils avaient été titularisés ensemble à 10 reprises depuis le début du championnat, Vertonghen, Alderweireld et Davinson Sanchez n'ont plus commencé un match à trois depuis le 26 décembre et la visite de Brighton.

Depuis le début de l'année civile, Mourinho conserve sa confiance en Alderweireld, pilier inébranlable de la ligne arrière, mais balance entre Vertonghen et le Colombien pour la place de deuxième défenseur central. Sanchez a entamé les deux derniers matchs de Tottenham à Aston Villa et contre Manchester City, Vertonghen les deux précédents contre Norwich et à Watford. 

La défense à trois n'est plus de mise au Tottenham Hotspur Stadium et, quand il ne joue pas au centre, Vertonghen ne peut plus vraiment entrer en ligne de compte pour le poste d'arrière latéral gauche, Mourinho lui préférant la jeunesse et l'explosivité de joueurs comme Japhet Tanganga ou Ryan Sessegnon. Sans même parler du Gallois Ben Davies, tout juste revenu de blessure.

Le problème de Vertonghen est donc double : la concurrence de Sanchez d'une part, l'émergence des jeunes d'autre part. Sans oublier qu'au mois de juin, il sera libre (un retour aux sources à l'Ajax est déjà évoqué) et que, logiquement, Mourinho préfère préparer l'avenir sans lui que tabler, de façon récurrente, sur un élément qui s'apprête à boucler une belle, longue et fidèle aventure de 8 ans. 

 

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK