City-Real et Atletico-Bayern en demi-finale de C1

City-Real et Atletico-Bayern en demi-finale de C1
2 images
City-Real et Atletico-Bayern en demi-finale de C1 - © Tous droits réservés

Le tirage au sort, effectué ce vendredi à Nyon, a livré son verdict. Kevin De Bruyne, Vincent Kompany et Manchester City, présents pour la première fois en demi-finale de Ligue des Champions, aura le redoutable honneur d'affronter le Real Madrid, recordman de victoires. L'autre affiche opposera l'Atletico Madrid  de Yannick Carrasco et le Bayern Munich.

La finale, qui aura lieu à Milan, pourrait donc opposer les deux équipes madrilènes comme en 2014. Les demi-finales aller se joueront les 26 et 27 avril, les manches retour les 3 et 4 mai.

Manchester City Real Madrid
Atletico Madrid Bayern Munich

Dejan Stankovic, qui avait remporté la C1 en 2010 avec l'Inter Milan et officiait au tirage au siège de l'UEFA à Nyon, a donc évité un remake de la finale 2014 remportée par le Real Madrid aux dépens de l'Atletico (4-1 a.p.).

L'ancien joueur serbe a également évité un "Guardiolico", entre le Bayern, actuel club de Pep Guardiola, et son futur club de Manchester City.

En revanche, Stankovic a réveillé des vieux souvenirs: celui de la finale de la Ligue des champions (dans son ancienne version) en 1974, quand le Bayern avait corrigé l'Atletico 4 à 0.

C'est en tout une bien belle affiche, avec une manche aller le 27 avril à Madrid et un retour en Bavière le 3 mai.

L'Atletico entraîné par Diego Simeone a fait forte impression en quarts de finale retour en éliminant le Barça de Lionel Messi, tenant du titre, sur un doublé de son international français Antoine Griezmann (2-0, alors que les Catalans s'étaient imposés 2 à 1 à l'aller).

"Grizi" va trouver en face de lui des joueurs qu'il connaît bien, ses partenaires en Bleu d'aujourd'hui, Kingsley Coman, et d'hier, Franck Ribéry.

Stankovic a dû aussi éveiller un peu de nostalgie chez Manuel Pellegrini, coach des Citizens qui avait entraîné une saison le Real Madrid (2009-10). Le technicien chilien retrouvera Santiago Bernabeu le 4 mai, au retour, après avoir accueilli le Real à Manchester le 26 avril.

C'est un tirage très déséquilibré. Manchester City n'avait jamais franchi le cap des 8e de finale de Ligue des champions dans son histoire. Le Real Madrid a remporté dix fois la C1...

Et le Real, coaché par Zinédine Zidane, sait qu'il peut toujours compter sur un joueur hors-norme, Cristiano Ronaldo. Le Portugais, qui a joué dans l'autre club de Manchester, United, reste sur un triplé en Ligue des champions (3-0 en quart de finale retour, contre Wolfsburg qui avait gagné 2 à 0 à l'aller).

CR7, avec 16 buts en Ligue des champions, n'est plus qu'à une unité de son record sur une saison de C1 (17, en 2014, l'année de la Decima du Real). Reste à savoir dans quel état psychologique sera son partenaire au Real, Karim Benzema, écarté par la Fédération française de football de l'Euro-2016 après sa mise en examen dans l'affaire de la sex-tape.

Qui retrouvera-t-on en finale le samedi 28 mai à Milan, sur la pelouse de San Siro ?

Le Bayern et le Real Madrid font figure de favoris pour le titre cette saison. C'est la sixième demi-finale consécutive pour le Real (nouveau record) et la cinquième de suite pour les Bavarois (qui égalent ainsi le record précédent détenu par le Barça).

Le Bayern (5 Ligues des champions gagnées) affiche sa détermination pour la suite, à l'image de son portier champion du monde Manuel Neuer, qui lançait tranquillement avant le tirage: "Nous sommes heureux d'être en demi-finales, et nous voulons aller à Milan, quel que soit l'adversaire".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK