Ligue des Champions : Istanbul espère toujours accueillir la finale, l'UEFA tranchera la semaine prochaine

La Turquie et Istanbul en particulier espèrent toujours accueillir la finale de la Ligue des Champions cette saison. Mais l'UEFA doit encore décider du format de la fin de la compétition...
La Turquie et Istanbul en particulier espèrent toujours accueillir la finale de la Ligue des Champions cette saison. Mais l'UEFA doit encore décider du format de la fin de la compétition... - © FABRICE COFFRINI - AFP

Où, quand et comment se terminera la Ligue des Champions 2019-2020 ? La question est toujours en suspens. Istanbul reste encore à ce jour la ville officiellement désignée pour recevoir la finale, mais l’UEFA doit tenir la semaine prochaine une réunion cruciale et trancher sur le format et le calendrier de l’épilogue de la compétition européenne n°1.

Initialement prévue le 30 mai au stade olympique Atatürk, la finale de la Ligue des Champions a évidemment été reportée, la compétition ayant été interrompue au stade des huitièmes de finale à cause de la pandémie de nouveau coronavirus (l’Atlético Madrid, l’Atalanta Bergame, Leipzig et le PSG s’étant déjà qualifiés pour les quarts). Depuis, l’idée de resserrer la fin de la compétition selon un nouveau format a fait surface : des matches uniques sur terrain neutre à partir des quarts de finale, avec la possibilité de rassembler les huit dernières équipes encore en lice dans une même ville. Lisbonne, Francfort et plus récemment Madrid ont même été régulièrement citées pour accueillir cette Champions League "new look". Mais tant que l’UEFA n’a pas tranché sur le format choisi pour la reprise de la C1, l’espoir reste de mise côté turc.

La Turquie confiante

La Turquie se dit "confiante", par la voix de son ministre des Sports Mehmet Kasapoglu, qui a déclaré ce jeudi n’avoir "aucun doute sur le fait que (cette finale) se déroulera de la meilleure des façons en Turquie. Nous sommes convaincus que nous recevrons de bonnes nouvelles le 17 juin".

Les responsables et supporters turcs arguent qu’Istanbul reste la ville idéale pour accueillir la finale en raison du relatif succès de la Turquie contre l’épidémie de nouveau coronavirus. Le pays a officiellement enregistré quelque 173.000 cas et 4700 décès, soit un nombre de morts relativement faible par rapport à certains pays occidentaux, et n’a pas connu la pénurie d’équipements médicaux à laquelle de nombreux pays européens ont été confrontés.

Il n’est pas certain que ces arguments seront suffisants aux yeux de l’UEFA, qui devrait en tout cas sceller le sort de la Ligue des Champions le jeudi 18 juin à l’issue de son Comité exécutif (réuni par visioconférence). Au programme également de cette réunion, la validation définitive des villes hôtes et des stades de l’Euro 2020, reporté d’un an, ainsi que la suite de l’Europa League et de la Champions League dames.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK