Le PSG déroule à Barcelone grâce à un triplé de Mbappé et fait un pas de géant vers les quarts

Le choc de ces huitièmes de finale aura réservé une issue pour le moins inattendue. Le PSG inflige une correction 1-4 au Barça dans son Camp Nou grâce à un but de Kean et un triplé de Mbappé après avoir été mené suite à un but de Messi sur penalty.

Malgré les absents de part et d’autre, tout le monde a encore à l’esprit la remontada infligée par les Catalans aux Parisiens en 2017. Paris a à cœur de laver l’affront subit au Camp Nou. Mais les coéquipiers de Lionel Messi ont aussi envie de redorer leur blason terni par la défaite 8-2 face au Bayern dans ce qui est leur dernier match à élimination directe dans la compétition.

Les Parisiens rentrent bien dans la rencontre et leur impact physique gêne les Catalans. Les hommes de Pochettino tentent de jouer dans le dos de la défense adverse en misant sur la vitesse de Mbappé et Kean.

C’est tout de même Barcelone qui a la première occasion, Pedri trouve Griezmann sur la gauche de la surface mais la frappe de l’international français manque de puissance pour inquiéter Navas (14e).

Paris répond cinq minutes plus tard. Sur un pressing haut, les Parisiens récupèrent la balle et Mbappé trouve Icardi dans le dos de la défense. L’Argentin tarde trop pour enchaîner et Pedri vient suppléer Ter Stegen pour dégager le ballon avant qu’il ne rentre dans le but (19e).


►►► À lire aussi : LDC : Liverpool profite de deux erreurs de Leipzig et prend une option sur les quarts


A la 26e, De Jong passe devant Kurzawa et semble s’accrocher lui-même dans le rectangle mais l’arbitre désigne le point de penalty. La VAR confirme la décision et Messi ne se fait pas prier pour envoyer le ballon dans la lucarne droite de Navas.

Paris ne restera pas mené longtemps. Sur un ballon de Verratti venu de la gauche, Mbappé élimine Lenglet et fusille Ter Stegen du gauche (32e). A la 35e, Kurzawa est tout proche de donner l’avantage aux Parisiens mais Ter Stegen se détend bien sur sa frappe croisée.

Les occasions se succèdent, Griezmann se crée une occasion tout seul mais sa frappe puissante est trop croisée (35e). Juste avant la mi-temps (44e), Icardi coupe un corner au premier poteau mais sa tête passe juste à côté.

Les Parisiens reviennent avec les mêmes intentions et sont les premiers à être dangereux. A la 46e, Mbappé enroule sa frappe mais elle passe à côté du but défendu par Ter Stegen. Les Parisiens semblent être maîtres de la rencontre et se créent les meilleures situations.

Le Barça se crée tout de même une occasion à la 60e. Griezmann est à la réception d’un corner de Messi au deuxième poteau mais sa tête passe à côté. Le Barça est mieux dans le match mais la frappe de Dembélé (62e) est trop molle pour inquiéter Navas.


►►► À lire aussi : Barcelone, Liverpool, Dortmund, PSG,... : humeurs opposées avant les 1/8es de Champions League


A la 65e, les Parisiens trouvent la faille dans la défense Blaugrana. Parti à la limite du hors-jeu sur le côté droit, Florenzi centre fort devant le but et Pique repousse le ballon mais Mbappé est à la réception et pousse le ballon au fond.

Quelques minutes plus tard, le Barça prend l’eau. Sur un coup-franc de Paredes venu de la gauche, Kean reprend le ballon de la tête au deuxième poteau et sa tête piquée finit dans le plafond du but, Paris mène 1-3 (70e).

Après la sortie de Verratti, le pressing est moins tranchant et Paris ne sort plus aussi proprement. Les quatre changements simultanés de Koeman amènent des idées neuves aux Catalans mais ceux-ci ne parviennent tout de même pas à être dangereux. Trop lents, trop prévisibles.

Paris passe tout près d’encaisser un but gag, Navas tarde trop avant de donner son ballon et dégage sur Griezmann mais le ballon passe à côté (82e). Sur un contre éclair mené par Draxler, Mbappé est trouvé sur la gauche et enroule son ballon du pied droit dans la lucarne de Ter Stegen. Paris mène 1-4, Barcelone est à terre.

Le retour qui aura lieu le 10 mars semble dénué de tout suspense mais au vu du passif entre les deux équipes, les Parisiens devront tout de même rester sur leurs gardes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK