Le coefficient UEFA de la Belgique a du plomb dans l'aile : les club belges sous pression

Plus de club belge qualifié de droit pour la phase de poules de la Ligue des Champions. C'est ce qui risque fortement de se produire dès la saison 2023-2024. En ce début de saison, la Belgique a en effet reculé de la 9e à la 13e place du coefficient UEFA. Un classement déterminant pour répartir les tickets pour les prochaines compétitions européennes.

Les médiocres résultats européens des clubs belges ces dernières saisons ont en effet permis à l'Autriche, à l'Écosse, à l'Ukraine et à la Serbie de doubler la Belgique à l'entame de l'exercice 2021-2022.

Calculé sur base des performances des 5 dernières saisons, le coefficient belge ne bénéficie plus depuis cette année des 12,500 points récoltés lors de la saison 2016-2017. Une campagne bien réussie pour les clubs Belges avec deux clubs en 1/4 d'Europa League (Genk/Anderlecht) et un club en 1/8e (Gand).

Des performances qui avaient permis à la Belgique de garder la tête hors de l'eau et qui n'entreront désormais plus en ligne de compte.

3 images
Classement des nations européennes selon le coefficient UEFA © UEFA

Avec 26,200 points et seulement 2,200 récoltés à ce stade cette saison, la Belgique voit les autres nations s'éloigner. Si la Serbie (26,875) reste à portée de main, l'Ukraine (11e avec 30,400 pts) et la Russie (10e avec 30,682) semblent déjà assez loin. Or, seules les 10 premières places garantissent au moins un ticket direct pour la phase de poules de Ligue des Champions.

Si les choses restaient en l'état, avec la Belgique 13e donc, notre pays verrait ses privilèges tomber. Ainsi lors de la saison 2023-2024, on n'aurait droit qu'à deux places au 3e tour préliminaire de Ligue des Champions, une place au 3e tour préliminaire d'Europa League et 2 places au 2e tour préliminaire de Conference League.

Le contingent belge descendrait même à 4 équipes si la Belgique basculait au-delà de la 13e place, actuellement occupée par Chypre (24,125 points).

Que doit faire la Belgique pour sauver sa peau?

3 images
Club de Bruges à l'entraînement avant d'entamer sa saison européenne © Belga

Inutile de le dire, la pression est forte sur les clubs belges engagés. Qualifié pour les quatre dernières éditions de la Ligue des Champions et favori à sa propre succession en Pro League, le Club de Bruges est évidemment le club qui a le plus à perdre dans l'histoire. Versés dans un groupe très compliqué, les Blauw en Zwart doivent au minimum terminer 3e de leur poule pour engranger de gros points pour le coefficient. Mercredi face au PSG, ils ont affiché toute leur détermination et leurs ambitions.

Pour bien faire, Genk et l'Antwerp (Europa League) ainsi que La Gantoise (Conference League) doivent franchir la phase de poules dans leurs compétitions respectives pour marquer de gros points au ranking.

►►►  La méthode de calcul du coefficient

D'éventuels bons résultats qui devront être conjugués aux malheurs des nations adverse. La Serbie ne peut plus compter que sur l'Etoile rouge de Belgrade (Europa League) et sur le Partizan Belgrade (Conference League, groupe de Gand). La Russie n'a plus que le Zenit (Champions League) et le Spartak et le Lokomotiv Moscou (Europa League). Pénalisés par les éliminations déjà actées de Kazan et de Sotchi, les Russes pourraient perdre gros.

L'Ukraine peut quant à elle vanter deux représentants ambitieux en Ligue des Champions (Dynamo Kiev et Shakhtar Donetsk) ainsi qu'une équipe en Conference League (Zorya Louhansk). En début de saison, le Shakhtar avait d'ailleurs frappé un gros coup en sortant Genk au troisième tour préliminaire de Ligue des Champions.

La mission n'est pas encore compromise mais reste compliquée à accomplir. En cas d'échec, la Belgique ne doit pas s'abattre pour autant. Dès la saison suivante, nos clubs auront l'opportunité de reprendre leur dû. La catastrophique saison 2017-2018 n'entrera en effet plus en ligne de compte pour déterminer les tickets pour les compétitions 2024-2025.

Une saison qui coïncidera par ailleurs avec la nouvelle mouture de la Ligue des Champions, organisée sous la forme d'un championnat de 36 clubs.

Le parcours européen des équipes belges ces 5 dernières saisons

Saison 2017-2018 :

Anderlecht : dernier de sa poule de C1, éliminé des coupes d’Europe

Bruges : éliminé par AEK Athènes en Barrage qualificatif pour l’EL

Ostende et Gand : éliminés au 3e tour qualificatif d’EL

Zulte-Waregem : 3e de son groupe en EL, éliminé

Saison 2018-2019 :

Bruges : 1/16e de finale EL, éliminé par FC Salzbourg

Genk : 1/16e de finale d’EL, éliminé par Slavia Prague

Gand : éliminé par Bordeaux en Barrage qualificatif pour l’EL

Standard et Anderlecht : 3e et dernier de leurs poules d’EL, éliminés

Saison 2019-2020 :

Genk : dernier de sa poule de C1, éliminé des coupes d’Europe

Antwerp : éliminé par AZ Alkmaar en Barrage qualificatif pour EL

Standard : 3e de sa poule d’EL, éliminé

Bruges et Gand : éliminés en 1/16e de finale d’EL par Man. United et AS Roma

Saison 2020-2021 :

Bruges : 1/16e de finale d’EL par Dynamo Kiev, éliminé

Charleroi : éliminé en Barrage d’EL par Lech Poznan

Gand et Standard : dernier et 3e de leur groupe d’EL, éliminés

Antwerp : 1/16e de finale d’EL par Glasgow Rangers, éliminé

Saison 2021 -2022 (en cours): 

Bruges : phase de poules de Ligues des champions

Genk : phase de poules d'Europa League (éliminé au 3e tour préliminaire de Champions League)

Antwerp : phase de poules d'Europa League (via les barrages)

Gand : phase de poules de Conference League (via 3e tour préliminaire et barrage)

Anderlecht : éliminé en barrages de Conference League

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK