La Juventus, au petit trot, valide son billet pour les quarts

Après avoir fait le plus dur à l'aller (victoire 0-2), la Juventus a une nouvelle fois battu Porto et s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Champions League, ce mardi dans le cadre de leur huitième de finale retour. Paulo Dybala (42'), sur penalty, a inscrit l'unique but de la rencontre.

Le succès 0-2 ramené du Portugal au match aller ne laissait pas beaucoup de place au doute quant à la supériorité des Turinois, mais Barcelone - PSG étant passé par là, ils avaient poliment assuré depuis que rien n'était fait.

Simplement, la Juventus est un peu plus solide que le PSG et Porto surtout beaucoup moins fort que le Barça. Il n'y a donc pas eu le début d'un suspense ni l'ombre d'une remuntada ce mardi dans un Juventus Stadium bien rempli et joliment animé par les supporters des deux camps.

Les Turinois se sont en effet très vite installés dans le camp portugais et ont multiplié les occasions, de la tête par Higuain (2'), avec Dybala au-dessus puis à côté (3' et 6') ou via Mandzukic, dont la tête était bloquée par Casillas (23').

Le gardien espagnol de Porto était très occupé pour son 175ème match européen, record de Paolo Maldini battu, et il devait encore trembler devant Dybala qui mettait le feu à la défense de Porto (38') ou Mandzukic qui plaçait sa tête de peu à côté sur corner (39').

Mais le plus bel arrêt de la première période a été signé par Maxi Pereira qui a repoussé des deux mains un nouveau tir de Higuain. Comme il est arrière droit, l'Uruguayen a logiquement été expulsé et sanctionné d'un penalty. Dybala l'a transformé (42') et la Juventus était alors un peu plus encore en quarts de finale.

Avec Porto réduit à 10 avant même la pause, comme au match aller, la suite du match a logiquement été un peu chiche en spectacle.

Porto n'a pas fait beaucoup, en dehors d'une grosse occasion manquée par Tiquinho Soares après un raté de Benatia (49') et d'une tentative présomptueuse de Felipe de 60 mètres.

La Juve a fait un peu plus, mais en jouant à 80% maximum, avec un tir de Pjaca à côté (60') et une tentative non cadrée de Higuain (66'), toujours assez loin de ses statistiques habituelles quand arrivent les matches à élimination directe de Champions League.

Mais après avoir été éliminés l'an dernier en huitièmes de finale après deux matches tonitruants face au Bayern Munich, les Turinois et leurs tifosi seront certainement pleinement heureux de cette qualification sans histoire ni frayeur pour les quarts de finale.

La Juve, pour qui empiler les scudetti ne suffit plus, vise cependant encore plus haut. Une grande bâche "Road to Cardiff" installée à l'entrée du stade est là pour le rappeler : l'objectif, c'est la finale.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK