L’UEFA présente la nouvelle formule de la Champions League malgré l’annonce de la Super League

Le comité exécutif de l’UEFA a validé la nouvelle formule de la Ligue des Champions ce lundi au lendemain de l’annonce de la création de la Super League de la part de douze grands clubs européens.

Cette nouvelle formule sera – ou plutôt "devrait être", vu le contexte – d’application à partir de la saison 2024-2025.


►►► À lire aussi : Création de la Super League : la révolution du foot européen est en marche


 

Un nouveau format avec plus de matches

Cette nouvelle formule avec 36 équipes (contre 32 actuellement)  fait la part belle aux quatre grands championnats (Espagne, Angleterre, Allemagne et Italie) qui conservent quatre qualifiés d’office. La France, actuellement 5e nation au ranking, aura trois places assurées. Tandis que les vainqueurs de la C1 et de l’Europa League de la saison précédente seront automatiquement qualifiés. 

Deux des quatre autres tickets supplémentaires seront attribués au bénéfice de l'historique européen des clubs, via leur coefficient UEFA, ce qui pourrait par exemple permettre à Dortmund, Liverpool ou Arsenal de se qualifier malgré une saison domestique ratée.

Le dernier ticket supplémentaire sera octroyé à un champion national d'un plus petit pays via la traditionnelle "voie des champions" des qualifications à la compétition.

Fini les groupes de quatre avec six matches en aller-retour. Place à quatre chapeaux de neuf équipes pour déterminer les affrontements et à 10 matches par équipe (cinq à domicile et cinq à l’extérieur). Au lieu d’avoir 16 matches par journée, on passe à 18, ce qui fait un total de 180 rencontres de poules contre 96 actuellement.

Ensuite, pour avoir accès au 1/8e, les huit meilleurs sont qualifiés d’office. Les équipes classées entre la 9e et la 24e place passe par un barrage en aller-retour pour se qualifier. 

La phase à élimination directe demeurera inchangée, même si "un Final 4" à partir des demi-finales "est à l'étude, sans décision définitive", selon l'UEFA.

Une modification similaire du format de la Ligue Europa et de la Ligue Europa Conférence, nouvelle compétition lancée la saison prochaine, doit être validée prochainement, a expliqué l'UEFA dans un communiqué.

Si actuellement, il faut 13 matches pour remporter la C1 (on oublie les barrages avant les poules), avec la nouvelle formule, il faudra 17 ou 19 matches pour soulever le trophée. On le voit, la volonté est d’avoir plus d’affrontements entre grandes équipes... si la création de la Super League le permet.

Des fans à séduire

En matière d'intérêt sportif, la multiplication des confrontations lors de la première phase permet plus d'affiches entre grands clubs avant les huitièmes de finale.

Enfin, le système suisse offre de la souplesse: le nombre de participants comme le nombre de confrontations peuvent être ajustés à l'avenir, sans changer la formule globale.

Inédit dans le sport de haut niveau, ce format doit néanmoins encore séduire les supporters, un pari loin d'être gagné malgré leurs vives réticences à la Super Ligue.

"L'addition de beaucoup plus de matches était l'idée des clubs dissidents", a souligné le réseau de fans Football Supporters Europe dans un communiqué. "Nous refusons d'accepter une solution de compromis élaborée pour contenter des clubs absents simplement parce qu'une pire solution existe".


►►► À lire aussi : La "Super League" sous le feu des critiques : "Briseuse de rêves"…

►►► À lire aussi : La "Super League", coup de pression ou vrai projet ? "Ils veulent juste plus de pouvoir et plus d’argent, ça ne se fera pas"


Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK