Dortmund-PSG : Erling Håland, l'ouragan du Ragnarök

Dortmund-PSG : Erling Håland, l'ouragan du Ragnarök
Dortmund-PSG : Erling Håland, l'ouragan du Ragnarök - © JORGE GUERRERO - AFP

Dans la mythologie nordique, le Ragnarök renvoie à une fin du monde prophétique, sorte d'équivalent de l'Apocalypse biblique. Dans ce Crépuscule des dieux wagnériens, Erling Braut Håland incarnerait la Nature dans ce qu'elle a de plus ravageuse.

Un visage de poupon monté sur un physique de déménageur. La puissance incarnée, un sens inné de la profondeur, et surtout une obsession malsaine à faire exploser les compteurs : 9 buts à lui tout seul contre le Honduras lors de la dernière coupe du monde des moins de 20 ans, 28 buts en 22 matchs (toutes compétitions confondues) sur une demi-saison à Salzbourg, Håland n'est pas du genre à faire les choses à moitié.

Pêché en 2017 au petit club de Bryne FK par l'entraîneur de Molde, un certain... Ole Gunnar Solskjær, Håland s'est instinctivement approprié le surnom de son mentor : Baby face Killer. 12 buts pour sa première saison, avec notamment un quadruplé le 1er juillet 2018 contre Brann, jusque là leader invaincu, Håland a très rapidement donné le ton.

La saison suivante, Salzbourg déposait 5 millions € sur la table (plus que ne pouvait le faire le sporting d'Anderlecht, à qui le joueur avait été proposé…) pour s'attirer les services d'un phénomène qui, non seulement allait réussir à marquer dès son premier match en championnat (face au LASK) mais également, quelques mois plus tard, à s'illustrer dans la Coupe du Monde des moins de 20 ans avec la Norvège : 9 buts contre le Honduras !

Le Requiem de Genk dans la ville de Mozart

Le Racing Genk en fait toujours des cauchemars. Pour son entrée en lice en Ligue des Champions en septembre à Salzbourg, les Limbourgeois se font malmener par la tornade Håland. 3 buts en une mi-temps. A part Raul et Rooney, personne n'a jamais fait aussi bien aussi jeune dans cette compétition.

Mieux même, en réussissant à marquer lors des 4 matchs suivants de Salzbourg en Ligue des Champions (à Liverpool, contre Naples, à Naples puis à Genk), Håland devient le plus jeune joueur à marquer lors de ses 5 premières apparitions dans la plus huppée des compétitions européennes !

Le Norvégien démonte tout sur son passage : 16 buts en championnat autrichien, 4 buts en coupe et 8 en Ligue des Champions. Des statistiques déroutantes qui affolent rapidement les recruteurs. L'intérêt vient forcément d'Angleterre (née à Leeds, il aurait même pu choisir de représenter l'équipe à la rose…), mais aussi d'Allemagne où son style séduit. Leipzig (autre équipe de l'écurie Red Bull) aurait constitué la passerelle logique, mais c'est à Dortmund que Håland débarque pour la bagatelle de 20 millions d'euros, une somme...inférieure à celle déboursée par Sheffield United pour Sander Berge, le compatriote de Håland !

Pour son premier match avec le Borussia, Håland signe un triplé (son 5è de la saison !) en l'espace de 20 minutes face à l'incrédule équipe d'Augsburg. La machine est en route… Cologne, l'Union Berlin et Francfort vont également en faire l'amère expérience dans les semaines suivantes.

Celui qu'on surnomme parfois le "Lukaku norvégien" pour sa puissance, rappelle également un certain Zlatan, l'ego et les aphorismes en moins.

Face au PSG de Thomas Meunier, avec l'appui d'Axel Witsel et de Thorgan Hazard pour l'alimenter depuis l'entrejeu, Håland va poursuivre son prolifique apprentissage en livrant un match dans le match avec un autre jeune prodige, un certain Kylian Mbappé...

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK