De Laurentiis: Cavani "revient dès qu'il veut", s'il baisse son salaire

-
- - © CARLO HERMANN - AFP

L'attaquant du PSG Edinson Cavani, transféré de Naples à Paris en 2013, "revient dès qu'il veut à Naples, le jour où il acceptera de baisser son salaire", a lancé mardi sur RMC le président du club italien Aurelio De Laurentiis, à la veille du match de Ligue des champions entre les deux équipes.

Dans le foot, "le problème, c'est que les joueurs ont toujours l'équipe dans le cœur et le portefeuille dans la main droite... Je n'ai jamais été fâché avec lui (...) Je l'ai déjà dit. Naples gardera toujours la porte ouverte. Le jour où Cavani acceptera de baisser son salaire, et voudra vivre auprès de ses deux enfants qui sont à Naples, il est le bienvenu", a souri le dirigeant napolitain.

"Il n'y a pas de contacts" actuellement entre Naples et Cavani, mais "on l'attend à bras ouverts. Le problème, c'est qu'il sait très bien qu'on n'est pas les Qataris. On dit le Paris Saint-Germain, mais c'est un peu faux, car c'est le Qatar Saint-Germain", a ensuite taclé De Laurentiis, dans une allusion aux propriétaires du PSG.

Idole du Napoli où il a évolué de 2010 à 2013, Cavani avait brisé le cœur des supporters napolitains quand il avait rallié le PSG contre 64 millions d'euros.

L'Uruguayen est devenu depuis le meilleur buteur de l'histoire de la capitale française, mais a quelques difficultés cette saison à Paris, dans l'ombre de Neymar et Kylian Mbappé.

Cavani, auteur "seulement" de six buts en neuf matches, loin de ses standards impressionnants des saisons précédentes, espère relancer la machine à marquer dès mercredi contre Naples au Parc des Princes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK