Champions League : un début très attendu pour la crème des clubs européens

Ce mardi 20 octobre se lance officiellement la saison 2020-2021 de la Ligue des Champions. Saison particulière, Covid oblige.

Cette compétition annuelle, tant attendue par les spectateurs rassemble les meilleurs clubs du continent européen. Elle regroupe 32 équipes, divisées en 8 groupes. La première phase s’articule en 6 journées où chaque club affronte les autres équipes du groupe en aller/retour.

Le 9 décembre, au terme de la 6e journée, les deux meilleures équipes de chaque groupe seront qualifiées pour les huitièmes de finale. L’équipe qui terminera troisième de sa poule se verra directement reversée en seizième de finale de l’Europa League.
Le tirage au sort pour connaître les matches de huitièmes qui attendent les supporters se fera le 14 décembre.

Déjà de très belles rencontres lors de la phase de groupes

Le tirage au sort des équipes pour constituer les huit groupes promet déjà de beaux duels avec, entre autres, un choc BayernAtletico dans le groupe A, un affrontement Manchester UnitedParis dans le groupe H et une rencontre qui s’annonce mythique entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi lors de JuventusBarcelone. De quoi promettre une édition haletante.

Touche belge

Une seule chance pour notre Plat Pays d’être représenté parmi l’élite du football européen : le Club Bruges. L’équipe qui est pour l’instant première du championnat belge et donc en grande forme, n’avait pas passé la phase de poules l’année passée et avait été reversée en Ligue Europa. Elle avait, entre autres, rencontré le Real Madrid et Paris. Pas simple donc. Espérons que le club redoublera d’efforts cette saison face à Dortmund, à l’AS Rome et au Zénith Saint-Pétersbourg pour, cette fois-ci, atteindre au moins les huitièmes de finale.

On prend les mêmes et on recommence

Au vu des récentes prestations de certains clubs, on peut les attendre comme de potentiels favoris. D’abord le Bayern Munich, récent vainqueur de la dernière édition qui ne cesse d’impressionner les observateurs. Le Paris-Saint-Germain est également attendu au tournant. Finaliste face à la formation bavaroise, le club de la capitale a une fois de plus l’objectif de ramener le trophée au Parc des Princes. Manchester City aura à cœur de se racheter après son élimination précoce face à l’Olympique Lyonnais. De leur côté, le Real Madrid, le FC Barcelone ou encore la Juventus de Turin, tenteront, comme d’habitude, de donner le meilleur pour décrocher la coupe aux grandes oreilles.

Éléments perturbateurs

Certains clubs sont de potentiels trouble-fêtes, le FC Séville en tête. Le club a remporté la Ligue Europa la saison dernière face à l’Inter Milan. L’Inter Milan qui, depuis quelques saisons maintenant, se trouve sur le devant de la scène du football italien. L’équipe de Romelu Lukaku tend à prendre de plus en plus de place dans le panorama européen. L’Atalanta, auteure d’un parcours exceptionnel la saison passée, tentera de réitérer cet exploit, tout comme Leipzig. Enfin, Chelsea peut venir se mêler à la lutte. Après un mercato ambitieux et avec un groupe abordable, les hommes de Franck Lampard vont tenter de créer l’exploit cette année.

Édition spéciale

D’ordinaire disputé entre septembre et décembre, ce début de saison 2020-2021 se retrouve condensé et permet donc des rencontres toutes les semaines, sauf lors de la trêve internationale prévue en novembre. La journée inaugurale, retardée d’un mois à cause de la pandémie, promet déjà des affiches de qualité.

Malheureusement, les équipes ne pourront compter que sur elles-mêmes pour trouver de la motivation, les supporters étant, pour la majorité, relégués sur leur canapé. Seuls quelques privilégiés pourront assister aux rencontres. La présence des supporters se fera en fonction des restrictions locales et dépendra donc d’un match à l’autre (ainsi, PSG-Manchester se jouera à huis clos en raison du couvre-feu imposé mais il y aura par exemple 5.000 supporters à Rennes pour les débuts du club français en Ligue des Champions).

Malgré l’absence du douzième homme, on imaginera quand même les cris qui résonnent dans les stades.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK