Champions League : Liverpool attendait Benzema, il a fait connaissance avec Vinicius

Son sourire contagieux après le coup de sifflet final en disait long sur le sentiment d’euphorie qui habitait le jeune Vinicius après la rencontre face à Liverpool (3-1). Souvent raillé pour son manque de réalisme (3 buts, 4 passes dé en 26 matches de Liga) ou son penchant pour les gri-gri inutiles, le Brésilien de 20 ans a rayé tout cela de son répertoire mardi soir pour livrer une vraie masterclass d’efficacité face aux Reds.

Une prestation trois étoiles qui s’est très vite dessinée puisque dès la 13e minute, il a fait parcourir un gros frisson dans l’échine d’Alisson, le gardien des Reds, en reprenant astucieusement un centre piqué de la tête. Une première incartade, qui n’a fait que frôler le montant du portier brésilien, mais qui a eu le don de mettre en confiance le jeune Brésilien… qui est finalement revenu à la charge quelques minutes plus tard.

Magnifiquement bien lancé en profondeur par un savoureux ballon de l’inusable Kroos à la demi-heure, il a fructifié l’offrande trois étoiles de son coéquipier en anticipant la sortie approximative d’Alisson pour mettre le Real aux commandes.

Présent dans le jeu, actif dans les airs et précieux dans la percussion, il a entériné sa belle prestation personnelle en 2e mi-temps en reprenant en un temps un petit ballon de Modric dans la surface. Un second but personnel qui permet de mettre le Real en (très) bonne posture en vue du match retour (3-1)

►►► À lire aussi : Champions League : Un De Bruyne des grands soirs permet à Manchester City d’émerger face à Dormtund

Travail, travail et travail

En l’espace d’un match, Vinicius a donc fait taire toutes les mauvaises langues pour planter son tout premier doublé sous la vareuse merengue. Après la rencontre, il avait d’ailleurs une petite pensée pour ses détracteurs : "Les gens parlent beaucoup mais je continue de travailler. Je pense que c’est mon meilleur moment avec le Real Madrid. Après mon but, j’ai pointé le blason du club pour montrer que je continue de travailler. J’ai toujours rêvé de jouer pour le Real Madrid."

Alors que Liverpool avait décidé de se focaliser à fond sur Karim Benzema, l’homme à abattre côté madrilène, le club anglais a été assommé par un homme qu’on n’attendait pas forcément à pareille fête : Vinicius Junior. Une prestation, au meilleurs des moments, qui en appelle évidemment d’autres. L’heure est désormais à la confirmation pour VJ. Dès le match retour face à Liverpool pour définitivement rendre les Madrilènes red dingues de lui ?

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK