Castagne, buteur, initie le "hold up" de l'Atalanta, qualifiée après un 0/9

Timothy Castagne
3 images
Timothy Castagne - © SERGEI SUPINSKY - AFP

Timothy Castagne a marqué l’un des buts les plus importants de sa carrière. Il a placé l’Atalanta sur la voie du succès au Shakhtar (0-3) et lui a permis de s’emparer de la deuxième place du groupe C. Sans point après trois matches, dernier au coup d’envoi, Bergame se qualifie sur le fil pour les huitièmes de finale. Dans l’autre match de la poule, City a fait le boulot à Zagreb (1-4). Kevin De Bruyne n’a pas joué.

Shakhtar Donetsk – Atalanta : 0-3

Dernière du groupe au coup d’envoi, la Dea pouvait encore griller Donetsk et Zagreb sur la ligne. Pour y parvenir les Bergamasques devaient gagner en Ukraine et espérer que City domine le Dinamo. Les deux conditions ont été remplies et l’Atalanta va donc poursuivre son aventure européenne en huitième de finale.

Dans une rencontre équilibrée, Timothy Castagne, titulaire sur le flanc droit, a joué les ouvre-boîtes. Le Diable rouge a connu une joie en deux temps, comme sa finition. A la réception d’un centre de Muriel, il a eu besoin de deux frappes pour tromper Andrij Pyatov. Mais il a dû patienter avant de pleinement savourer le premier but de sa carrière en Ligue des Champions. Le temps que le VAR valide son goal. L’exclusion de Dodo (77e) a encore compliqué la tâche du Shakhtar. Mario Pasalic sur un coup de coin rentrant de Ruslan Malinovskyi (80e) et Robin Gosens (90e+5) ont fini d’entériner l’exploit de Bergame.

L’Atalanta s’extirpe donc des poules dès première participation. Elle y parvient en plus après avoir perdu ses trois rencontres inaugurales. Un tour de force que seul Newcastle avait réussi par le passé en 2002-2003.

Dimano Zagreb – Manchester City : 1-4

Qualifiés et assurés de la pole position dans le groupe C, les Cityzens n’avaient plus rien à gagner lors de cette dernière journée. Pep Guardiola a logiquement laissé plusieurs cadres au repos dont son maestro Kevin de Bruyne qui n’a pas quitté le banc.

Cueillis à froid (1 °C au stade Maksimir) par une très jolie volée d’Dani Olmo (10e), les champions d’Angleterre ont joué leur rôle d’arbitre à fond dans la lutte pour la deuxième place. Gabriel Jesus s’est chargé de renverser la situation. Il a d’abord égalisé juste après la demi-heure. Le Brésilien a gagné son duel au petit rectangle et a marqué de la tête. Les joueurs du Dinamo ont pesté parce qu’un de leur équipier était blessé. City a confisqué la balle comme à son habitude et a trouvé une seconde fois la faille en deuxième période. Toujours via son N.9. Le buteur auriverde a ponctué une belle séquence de passes par un enchaînement crochet-frappe enroulée (50e). Gabriel Jesus a ensuite inscrit une troisième fois son nom au marquoir quatre minutes plus tard. Il a profité de la sortie manquée de Dominik Livakovic pour finaliser son triplé (54e). Phil Foden a fixé le score final à la 84e minute.

Bayern Munich – Tottenham : 3-1

Avec Toby Alderweireld pendant 90 minutes, les Spurs n’ont pas pu empêcher le Bayern Munich de réaliser un fabuleux sans-faute, le premier de son histoire. Six matches, six victoires et 23 buts inscrits, les Allemands ont fait forte impression dans le groupe B. Toby Alderweireld, auteur d’une semelle sur Ivan Perisic, a échappé au carton en première mi-temps. Jan Vertonghen n’avait pas fait le déplacement en Bavière.

Kingsley Coman a porté le Bayern aux commandes (14e) avant de se blesser (27e). Ryan Sessegnon a ramené le score à 1-1 et est devenu le plus jeune buteur de l’histoire de Tottenham en Ligue des Champions (20e). L’expérimenté et opportuniste Thomas Müller (45e) et le talentueux Philippe Coutinho (64e) ont validé le sixième succès bavarois.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK