C1 : Pour éviter un ennuyeux forfait, Leipzig demande une dérogation pour Liverpool

Le RB Leipzig a demandé mardi aux autorités allemandes d'accorder à Liverpool, son adversaire en 8e de finale aller de Ligue des champions, une dérogation aux nouvelles règles strictes d'entrée sur le territoire depuis la Grande-Bretagne.

"Lundi, nous avons demandé une exemption pour l'entrée de Liverpool dans le pays", a affirmé le porte-parole de Leipzig, Till Müller, lors d'une conférence de presse.

Les Saxons sont censés accueillir le champion d'Angleterre le 16 février. Mais la rencontre pourrait être menacée en raison de l'interdiction allemande fixée aux compagnies aériennes de transporter vers le territoire allemand des personnes en provenance de zones touchées par des mutations du coronavirus, à l'exception des citoyens allemands ou des personnes résidant en Allemagne.

Cette règlementation court officiellement jusqu'au 17 février au moins et concerne au premier chef la Grande-Bretagne où un variant du coronavirus, estimé beaucoup plus contagieux, est très développé.

Malgré quelques exceptions concernant des urgences médicales, un porte-parole du ministère de l'Intérieur allemand avait indiqué lundi que "pour le moment aucun règlement d'exception pour les sportifs professionnels" n'existait.

Le porte-parole de Leipzig a cependant affirmé que son club travaillait sur une solution du problème.

"Nous sommes bien sûr en discussion avec les autorités, avec Liverpool et avec l'UEFA", a-t-il déclaré, ajoutant que le club avait déposé une demande d'exemption auprès de la police fédérale.

"Nous espérons recevoir une réponse rapide car beaucoup de choses dépendent de cela", a-t-il ajouté.

Le spectre d'une défaite 3-0

Le règlement de l'UEFA décrète que Leipzig est dans l'obligation de trouver un moyen d'accueillir le match sous peine de perdre la rencontre par forfait (3-0).

Parmi les solutions possibles figurent la possibilité de jouer le match sur terrain neutre, donc hors de l'Allemagne, ou d'intervertir les matches aller et retour.

Les dirigeants de Leipzig se sont néanmoins voulus optimistes quant au déroulement de la rencontre sur le sol allemand: "Notre but n'est pas de jouer à Saint-Pétersbourg ou ailleurs", a déclaré le directeur du club Oliver Mintzlaff au journal Bild.

Le directeur commercial Florian Scholz a ajouté que le club "travaillait sur l'hypothèse que Liverpool puisse entrer dans le pays".

Si la mesure était prolongée au-delà du 17 février, la prochaine équipe concernée serait Manchester City, attendue le 24 à Mönchengladbach.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK