Bruges s'incline avec les honneurs face au Real Madrid et peut poursuivre son aventure européenne

Simon Mignolet et Luka Modric
4 images
Simon Mignolet et Luka Modric - © AFP - RTBF

Le Club de Bruges a quitté la Champions League sur une dernière performance de qualité, malgré sa défaite à domicile face au Real Madrid (1-3) ce mercredi dans le cadre de la dernière journée de la phase de poules de la C1.

Les autoritaires leaders du Championnat de Belgique, qui quittent la plus prestigieuse des compétitions réservées aux clubs avec un bilan de trois partages et de trois défaites (3/18), poursuivront leur aventure européenne en Europa League en 2020 : leur troisième place du Groupe A (devant Galatasaray, dernier avec deux points), leur ouvre les portes des seizièmes de finale de la C3.

Après avoir rapidement mené 0-2 à Bernabeu le 1er octobre dernier avant de rentrer dans la Venise du Nord avec un point (2-2), les Brugeois ont cette fois été menés après l'ouverture du score signée Rodrygo (53' 0-1), mais Hans Vanaken lui a parfaitement répondu dans la foulée en trompant Alphonse Areola, préféré à Thibaut Courtois à une semaine du Clasico (55' 1-1).

Peu après l'heure de jeu, c'est Vinicius Junior qui a remis les Madrilènes aux commandes (64' 1-2); avant un dernier but signé Luka Modric dans les arrêts de jeu (91' 1-3).

Le PSG (16/18), qui s'est offert une promenade de santé face à Galatasaray ce mercredi soir (5-0), et le Real Madrid (11/18) poursuivent leur route en Champions League. Pour le Club de Bruges, l'objectif est atteint avec la qualification pour les seizièmes de finale de l'Europa League.

Les troupes de Philippe Clement rejoignent à ce stade de la compétition une autre équipe belge, celle de La Gantoise. Le Standard, en cas d'exploit face à Arsenal jeudi soir, pourrait également être de la partie.

Des surprises des deux côtés au coup d'envoi

Le Real Madrid, d'ores et déjà assuré de la qualification et de la deuxième place du Groupe A derrière le PSG, a présenté un onze de départ assez inédit à une semaine du Clasico face au FC Barcelone : Thibaut Courtois, Karim Benzema, Gareth Bale ou encore Dani Carvajal ont débuté la rencontre sur le banc, à charge d'Alphonse Areola, Alvaro Odriozola, Vinicius Junior ou encore Luka Jovic de faire oublier ces absences.

Quant à Eden Hazard, qui souffre d'une micro-fracture de la cheville depuis sa rencontre avec la semelle de Thomas Meunier lors du dernier Real - PSG, il était toujours indisponible.

Privé de Clinton Mata et de Krépin Diatta, exclus à Istanbul, Philippe Clément a lui choisi de relancer Thibault Vlietinck, privé de temps de jeu depuis près de quatre mois, et Odilon Kossounou.

Après un début de match assez équilibré, le Club de Bruges s'est créé une très belle opportunité à la dixième minute de jeu, mais Percy Tau, idéalement placé dans le petit rectangle madrilène, a frappé à bout portant sur Alphonse Areola, bien positionné.

Les occasions se sont ensuite raréfiées jusqu'à la 34ème minute : une frappe partie du pied droit d'Isco est allée lécher le poteau de Simon Mignolet, qui passait une soirée assez tranquille jusque-là.

Une deuxième période explosive

Il a fallu attendre la seconde période pour assister au premier but de la rencontre : un centre d'Alvaro Odriozola, légèrement dévié par Eduard Sobol, a trouvé Rodrygo, dont la subtile reprise a terminé au fond des filets après avoir heurté le poteau (53' 0-1).

Loin de se laisser abattre, les Brugeois ont égalisé dans la foulée : Emmanuel Dennis a trouvé Hans Vanaken dans le grand rectangle, et la frappe imparable du Diable Rouge a laissé Alphonse Areola de marbre (55' 1-1).

La deuxième période a été riche en buts et en occasions, puisqu'à la 64ème, c'est Vinicius Junior qui a profité d'un cafouillage dans le rectangle brugeois pour rendre un but d'avance aux Madrilènes (64' 1-2).

Un peu démobilisés, les Blauw & Zwart ont encaissé un dernier but dans les arrêts de jeu suite à une frappe millimétrée de Luka Modric (91' 1-3).