Benfica fait tomber l'Atletico, YFC et Carcela sur le banc

Benfica fait tomber la forteresse Atletico, YFC et Carcela sur le banc
Benfica fait tomber la forteresse Atletico, YFC et Carcela sur le banc - © JAVIER SORIANO - AFP

L'Atletico Madrid, trop maladroit, s'est incliné devant le Benfica Lisbonne (1-2) mercredi en Ligue des champions, son premier revers à domicile en C1 depuis l'arrivée de l'entraîneur Diego Simeone fin 2011, ce qui offre au club portugais la tête du groupe C. Yannick Ferreira-Carrasco et Mehdi Carcela ne sont pas montés au jeu.

Après une série de 11 matches européens sans défaite au stade Vicente-Calderon (neuf victoires, deux nuls), la forteresse des "Colchoneros" est finalement tombée sur des buts de Nicolas Gaitan (36e) et Gonçalo Guedes (51e).

L'Atletico avait pourtant ouvert le score grâce à Angel Correa sur une jolie remise d'Antoine Griezmann (23e) mais le déchet offensif des Madrilènes a été trop grand pour espérer l'emporter.

Au classement de la poule, le Benfica est premier avec six points, devant l'Atletico (3 pts) et le duo Astana-Galatasaray (1 pt chacun), qui ont fait match nul un peu plus tôt (2-2).

Que de regrets pour les hommes de Simeone ! L'Atletico aurait pu prendre le large en première période, quand il dominait dans le sillage de l'épatant Argentin Angel Correa (20 ans).

Le milieu offensif, intégré cette saison en équipe première après des problèmes cardiaques qui ont retardé son adaptation, a brillé par sa finesse technique avec notamment une splendide roulette. Et il inscrit son premier but en C1 d'une frappe instantanée après une remise intelligente de Griezmann (23e).

Pour autant, cette ouverture du score n'a pas suffi à l'Atletico pour se détacher. L'attaquant colombien Jackson Martinez a expédié un petit lob au-dessus (21e) et une tête plongeante sur le poteau (25e). Et Correa a tiré dans les nuages alors que la cage semblait vide (29e).

Le Benfica n'en demandait pas tant. Les Portugais avaient déjà failli marquer sur une sortie hasardeuse du gardien madrilène Jan Oblak (15e), leur ancien équipier, et ils ont fini par égaliser sur un tir puissant de l'Argentin Nicolas Gaitan (36e). Soit le tout premier but encaissé à domicile en C1 par l'Atletico depuis mars 2014.

Aussitôt, les nombreux supporteurs lisboètes ont exulté et allumé des fumigènes qu'ils ont lancé vers la pelouse et sur les supporteurs madrilènes en contrebas, sans toutefois que le match soit interrompu.

En début de seconde période, sur une contre-attaque éclair, le centre fuyant de Gaitan a été parfaitement repris par Gonçalo Guedes, qui a assommé l'Atletico (51e).

Le club madrilène a bien tenté de réagir mais il n'y avait rien à faire : le gardien de Benfica Julio César a sorti deux parades incroyables (58e). Et ni la frappe croisée de Correa (62e) ni la tête de Tiago sur corner (68e) n'ont fait mouche, signe que ce n'était pas la soirée des "Colchoneros".

AFP

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK