Avant le PSG, le Barça a souvent coulé en Champions League

Le FC Barcelone a pris hier soir une véritable leçon face au PSG en s’inclinant 1-4. Une défaite qui en rappelle d’autres survenues récemment en Ligue des champions. Retour sur ces défaites qui ont marqué l’histoire du club espagnol.

14 février 2017 : PSG-Barcelone 4-0

On a tendance à l’oublier mais si la célèbre Remontada a eu lieu, c’est bien parce que le Barça avait pris l’eau au match aller. Au Parc des Princes, le PSG version Unaï Emery réalise une copie absolument parfaite malgré l’absence d’Ibrahimovic. La MSN de Barcelone ne peut rien faire pour empêcher le club blaugrana de couler à Paris (4-0). Di Maria par deux fois, Draxler et Cavani mènent les Parisiens à la victoire qui devaient les mener en quarts de finale. La suite appartient à l’histoire.

6 images
Le PSG a livré une véritable démonstration face au Barça. © Dave Winter - Icon Sport

11 avril 2017 : Juventus-Barcelone 3-0

Deux mois après le naufrage à Paris, le Barça se déplace sur le terrain de la Juventus pour le quart de finale aller dans un remake de la finale de 2015, auréolée d’une victoire 3-1. Résultat : les Espagnols sont largement battus sur le score de 3-0, la faute notamment à un doublé de Dybala en première mi-temps et une très belle prestation de Buffon dans les cages italiennes. Au match retour, le Barça ne peut rien faire et concède un nul blanc au Camp Nou. Les Blaugrana sont éliminés en quart de finale sans marquer le moindre but à la Juventus.

6 images
Avec deux buts, Paulo Dybala a mené son équipe vers la victoire. © Giuseppe Cacace - AFP

10 avril 2018 : AS Roma-Barcelone 3-0

Le Barça est en confiance quand il se déplace au Stadio Olimpico de Rome. Après une qualification tranquille face à Chelsea (4-1 sur les deux matchs) et une victoire 4-1 à domicile lors du quart de finale aller, rien ne semble pouvoir empêcher le club catalan de rejoindre le dernier carré au détriment de la Roma. Après à peine cinq minutes de jeu, l’inévitable Džeko ouvre le score, profitant des largesses défensives espagnoles. Les Italiens poussent et doublent la mise peu avant l’heure de jeu sur un penalty de la légende Daniele De Rossi, obtenu par Džeko, encore lui. La dernière demi-heure devient irrespirable pour Ter Stegen et sa défense. La Roma pousse et réussit l’exploit dans les dix dernières minutes de jeu grâce à une tête croisée de Manolas sur corner. Barcelone est humilié par une équipe vaillante de la Roma sur le score de 3-0 et rentre en Espagne la tête basse.

6 images
La Roma a réalisé un véritable exploit en éliminant le Barça. © Riccardo De Luca -BELGAIMAGE

7 mai 2019 : Liverpool-Barcelone 4-0

La chance semble avoir tourné pour le Barça au moment de se rendre à Anfield après des qualifications simples face à Lyon (5-1 sur les deux matchs), Manchester United (4-0 sur les deux matchs) et une victoire autoritaire, bien que flatteuse, sur le score de 3-0 au Camp Nou en demi-finale aller. Le chemin de la finale semble tout tracé. D’autant que Liverpool doit se passer de deux de ses joyaux offensifs, Firmino et Salah, tous les deux blessés. Ce sont Origi et Shaqiri qui ont la lourde tâche de les remplacer.

Après moins de dix minutes de jeu, Origi montre la voie en ouvrant le score après un arrêt de Ter Stegen qui finit dans ses pieds. Les occasions se multiplient des deux côtés, Alisson garde son équipe dans la rencontre en réalisant plusieurs arrêts de grande classe. À la pause, Wijnaldum remplace Robertson et devient l’un des héros de la soirée en inscrivant un doublé en trois minutes. Le temps passe, les prolongations approchent quand l’impensable se produit. Alexander-Arnold joue rapidement un corner en voyant l’attentisme de la défense apathique du Barça. Origi inscrit un doublé devant les yeux médusés des joueurs espagnols. Barcelone s’effondre et quitte la compétition alors qu’il avait tout en main.

6 images
Divock Origi a inscrit un doublé légendaire en demi-finale contre Barcelone. © Tom Jenkins - Guardian

14 août 2020 : Barcelone-Bayern 2-8

Qualifié pour le " Final 8 " sur la pointe des pieds face à Naples, le Barça avance avec prudence quand il se rend à Lisbonne pour affronter le Bayern Munich, grand favori de la compétition. Le résultat est sans appel : Barcelone est complètement humilié sur le score historique de 8-2 ! L’égalisation rapide après l’ouverture du score de Müller ne change rien. Les Blaugrana sont balayés de tous les côtés par une équipe bavaroise exceptionnelle, à l’image d’Alphonso Davies, rayonnant ce soir-là. Humiliation ultime, prêté par Barcelone, Coutinho monte au jeu et inscrit un doublé face à son employeur. Une énième humiliation qui précipite le départ de l’entraîneur Quique Setién et les volontés de changements de Lionel Messi, bien qu’il soit finalement resté en Catalogne.

6 images
Barcelone n'a pas existé face au Bayern Munich. © Peter Schatz - IMAGO

Même si ces humiliations ne résument pas à elles-seules le parcours de Barcelone en Ligue des champions depuis plusieurs années, elles sont la preuve d’une équipe qui ne fait plus trembler l’Europe. Avec des dettes colossales et un projet difficile à lire, l’avenir du club blaugrana s’écrit en pointillé. Des changements sont à prévoir, ce sera à la nouvelle direction de prendre les bonnes décisions.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK