Anderlecht, à dix pendant 80 minutes, rentre bredouille de son déplacement au Bayern

Pour son retour en Ligue des Champions, Anderlecht s’est incliné à Munich face au Bayern (3-0). Robert Lewandowski, Thiago Alcantara et Joshua Kimmich ont validé le succès allemand.

Le Sporting a été "plombé" d’entrée par l’exclusion de Sven Kums, aligné en défense centrale. A dix, les Mauves n'ont pas baissé les bras et ont même frappé le montant. Autre mauvaise nouvelle, la blessure d'Andy Najar.

Le résumé de la rencontre

René Weiler compense l’absence de Kara Modji (blessé) en injectant … Sven Kums au cœur d’une défense à cinq. Le coach suisse mise sur la vista, l’expérience et la technique de l’ancien Soulier d’Or pour remplir ce rôle inhabituel pour lui.

Un choix étonnant et osé. Un choix qui se révèle très rapidement catastrophique. Sur la première balle en profondeur bavaroise, Kums est pris de vitesse par Robert Lewandoswki et l’accroche. La sanction est directe et inévitable :  penalty et carte rouge. L’attaquant polonais prend Matz Sels à contre-pied et place le Bayern aux commandes (1-0, 12e).

A dix, le Sporting, qui évoluait déjà très bas depuis le coup d’envoi, subit les événements. La blessure d’Andy Najar vient encore noircir le tableau (26e). Les Munichois étalent leur maîtrise (67% de possession de balle). Sans forcer, sûrs de leur supériorité. Peut-être trop.

Anderlecht saisit l’occasion. Adrien Trebel déclenche le premier tir bruxellois (33e). Nicolae Stanciu ne parvient pas à cadrer sur un bon centre de Leander Dendoncker (41e). Juste avant la pause Sels repousse une tentative acrobatique de Javi Martinez (45e) mais le Sporting va mieux.

Les Mauves passent tout même près de l’égalisation. Lukasz Teodorczyk déborde, Sofiane Hanni sert intelligemment Alexandru Chipciu qui trouve le poteau (49e).

Anderlecht en veut plus, en montre plus. Il s’expose aussi. En contre, Lewandowski frappe à côté (52e). Sels s’interpose sur une tête de Niklas Süle (54e) et gagne son duel avec Arjen Robben (63e). Thiago Alcantara se charge de mettre le Bayern à l’abri (2-0, 65e). Un but de Süle est encore annulé pour une faute pas vraiment évidente (67e), mais les champions d’Allemagne ne sont plus inquiétés. Joshua Kimmich a ponctué en inscrivant le 3-0 à la dernière minute (90e).

La venue du Celtic, battu sèchement par le PSG (0-5) dans 15 jours à Bruxelles s’avérera déjà déterminante pour l’avenir européen du Sporting.

Les compos :

Sven Kums, en tribunes le week-end dernier, est titulaire dans un rôle de ... libéro à l'ancienne. Certains quotidiens avaient évoqué l'idée ce matin, elle se confirme selon la composition proposée par l'UEFA. On a pu apercevoir René Weiler et Kums en grande discussion sur la pelouse avant la rencontre.

L'ex-Soulier d'or va se positionner légèrement en retrait du duo Spajic-Deschacht, au cœur d'une défense à 5. Chipciu et Najar occupent les flancs. Devant, Teodorczyk est épaulé par Hanni et Stanciu. Matz Sels relaie Frank Boeckx dans les buts.

Du côté du Bayern, Mats Hummels, dans le onze de base à Hoffenheim, débute sur la banc. Manuel Neuer fête son 100e match européen.

Bayern Munich: Neuer (cap.) - Kimmich, Martínez, Süle, Rafinha - Thiago, Tolisso - Robben, James, Ribéry - Lewandowski

Anderlecht: Sels - Chipciun, Spajic, Kums, Deschacht, Najar, - Dedoncker, Trebel - Hanni (cap.), Stanciu - Teodorczyk

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir