Nicolas Anelka voit la France en finale de l'Euro 2016

Nicolas Anelka voit la France en finale de l'Euro 2016
Nicolas Anelka voit la France en finale de l'Euro 2016 - © YASSER AL-ZAYYAT - AFP

En marge de la présentation de son projet, la "Anelka Striker Academy" qu'il lancera dès le mois d'août à Tournai, Nicolas Anelka s'est exprimé sur le football en général et sur l'Euro qui débute le 10 juin en France. L'homme aux soixante-neuf sélections en équipe de France pense que la bande à Didier Deschamps peut gagner la compétition. "C'est une très bonne équipe mais la Belgique a aussi une équipe très forte", a-t-il commenté. Il espère une finale France-Belgique.

Bien qu'il ait beaucoup de projets qui ne concernent pas toujours le ballon rond, Nicolas Anelka reste en contact avec le milieu du football. Vendredi, à Tournai, où il présentait son projet qui consiste à offrir une formation spécifique aux attaquants, l'ancien champion d'Angleterre, d'Italie et de Turquie a placé l'équipe de France comme l'un des favoris de l'Euro qui débute le 10 juin en France.

"La France dispose d'une équipe pour aller au bout et elle a l'avantage de gagner quand elle joue de grandes compétitions à domicile mais elle aura aussi la pression. Néanmoins, Didier Deschamps essayera de faire le vide autour de l'équipe et je pense qu'elle ira en finale".

Il cite aussi d'autre nations parmi les favoris. "L'Allemagne est toujours là dans les grands rendez-vous et arrive souvent au moins en demi-finale. L'Espagne est aussi dans les favoris mais la Roja me semble moins bien que lors des années précédentes. La Belgique a aussi une très grosse équipe avec de très grands joueurs, très costauds".

L'ancien attaquant de pointe des Bleus garde un oeil sur les attaquants actuels mais pour lui, le Brésilien Ronaldo restera le meilleur. "Le phénoméno a toujours été le numéro un pour moi même s'il ne joue plus aujourd'hui".

Nicolas Anelka estime que l'attaquant français du Bayern de Munich, Kingsley Coman, a un profil qui se rapproche du sien. "Je l'ai vu jouer à l'époque quand j'étais au PSG, nous avons des similitudes".

Concernant le Paris-Saint-Germain, il parie sur un long règne des Franciliens en Ligue 1 mais il ne voit pas le PSG gagner la Ligue des Champions. "Le PSG n'a pas d'égal en France car ils ont des moyens financiers plus importants que les autres. Le PSG sera champion durant de longues années mais il se cassera les dents en Ligue des champions car il tombera sur des équipes qui ont des rivaux dans leur championnat".

Nicolas Anelka, qui a gardé contacts avec des anciens coéquipiers comme Robert Pires et Sylvain Wiltord, ne se voit pas revêtir le training d'un entraineur de football. "J'ai essayé mais cela ne m'attire pas, c'est un métier très compliqué. Par contre, devenir dirigeant reste une possibilité".

A 37 ans, Nicolas Anelka estime qu'il a fait son temps dans le football, plus de vingt ans qui lui ont permis de gagner de nombreux titres, notamment le championnat d'Europe des nations et la Ligue des Champions en 2000.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK