Michel Lecomte : "L'ensemble de nos droits est à renégocier"

Le rendez-vous Euro 2020 repoussé pour les Diables rouges
Le rendez-vous Euro 2020 repoussé pour les Diables rouges - © YORICK JANSENS - BELGA

Comme notre vie de tous les jours, le calendrier sportif international a été chamboulé par l’épidémie de coronavirus qui frappe le monde. Ce mardi, l’UEFA a communiqué son intention de reporter le championnat d’Europe de football à l’été 2021.

"C’était un report attendu, on s’était fait un peu à l’idée. C’est une décision sage qui a été prise", a réagi Michel Lecomte, Chef des Sports de la RTBF.

Ce report pose plusieurs questions. Notamment celle des droits de retransmission dont la RTBF est détentrice. "En 2021, nous avions déjà acquis les droits de diffusion du championnat d’Europe féminin ainsi que ceux de la Coupe du monde pour clubs. Nous venons d’apprendre que l’Euro féminin serait reporté d’un an. C’est un soulagement. Il va malgré tout falloir rediscuter tous ces droits. Chaque contrat – et donc évidemment celui concernant les droits de l’Euro 2020 – va devoir être analysé par nos juristes dans les prochaines semaines et sera renégocié.

Quand on achète des droits, on le fait en fonction d’un contexte et d’une période donnée. En dehors de la compétition, il faudra également être vigilant à tous les autres matches. Il y a encore beaucoup d’incertitude. Par exemple, qu’en sera-t-il des matches de qualifications pour le Mondial 2022 qui devaient se tenir en 2021 et dont nous disposons des droits ? Il y a encore un énorme boulot à faire au niveau du calendrier."

"Les grands évènements sont porteurs en termes d’audiences, il va falloir trouver des solutions"

Au-delà de cet aspect, c’est la grille des programmes de cet été qui risque d’être bouleversée avec la menace qui plane sur les autres compétitions. "Nous sommes également diffuseurs du Tour de France, de Roland-Garros (NDLR: reporté au mois de septembre), des Jeux Olympiques. Tous ces rendez-vous prennent beaucoup de place en termes d’occupation d’antenne. Ils sont également porteurs en termes d’audience. Il faudra donc trouver des solutions en cas d’annulation ou de report. Les équipes prévues pour couvrir les compétitions vont également devoir être remobilisées. Ce moment est propice à la créativité."

En attendant que le sport reprenne ses droits et que la situation revienne à la normale, la RTBF va proposer à son public de se replonger dans les grands moments qui ont fait l’histoire du sport belge.

"Le sport doit s’effacer pour le moment mais le bonheur de le retrouver sera d’autant plus grand quand tout sera fini"

"C’est le souhait largement exprimé par notre public. Nous sommes en train de plancher sur nos archives en ce moment. Nous voulons continuer à garder un lien avec notre public. Il faut passer ce cap et faire le gros dos. Pour le moment, le sport doit s’effacer et laisser la place à des préoccupations plus importantes comme la santé. Notre bonheur sera d’autant plus grand quand tout sera fini et qu’on se retrouvera derrière notre écran pour vibrer et supporter nos athlètes."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK