Martinez : "Nous installerons peut-être notre camp de base à Saint-Petersbourg"

Après avoir savouré un 30 sur 30 en qualifications, Robert Martinez mettait l'accent sur la préparation nécessaire pour aborder l'Euro 2020 du 12 juin au 12 juillet en connaissance de cause. Les Diables Rouges ont appris que la Finlande les accompagnerait dans le groupe B avec la Russie et le Danemark, avec d'ailleurs un match contre les Finlandais dont le sélectionneur national se méfie.

"C'est à la fois très enthousiasmant de jouer contre la Finlande, mais c'est aussi difficile parce que les Finlandais vont disputer le premier Euro de leur histoire. Ils n'auront rien à perdre et auront beaucoup d'envie. Ce sera un match emprunt de beaucoup d'émotion, comme celui que nous avons connu contre le Panama à la Coupe du monde. Il faudra se servir de cette expérience. Je pense que c'est la première fois qu'ils se qualifient et nous devons être très attentifs à leur charge émotionnelle. Ils vont entrer dans ce tournoi en n'ayant rien à perdre", a estimé Roberto Martinez.

La Finlande sera le troisième adversaire des Diables Rouges à Saint-Petersbourg, en Russie, le 22 juin après avoir entamé les débats contre les Russes le 13 juin obligeant ensuite la Belgique à faire l'aller-retour à Copenhague pour défier le Danemark le 18 juin. "Ce sera un match difficile face à des Danois qui joueront chez eux. C'est une très bonne équipe avec une grosse mentalité car lorsqu'ils disputent un Euro, ils veulent le gagner. Le Danemark s'est qualifié dans un groupe difficile avec la Suisse et l'Irlande. Il faudra bien préparer ces rencontres et bien réfléchir surtout à nos déplacements, à essayer de passer le moins de temps dans les avions et à limiter les voyages. Nous avons une option à Saint-Petersbourg comme camp de base et d'un point de vue logistique, c'est peut-être l'option la plus sage. Si je regarde la logistique, nous devrons prendre une grosse décision. Nous installerons peut-être notre camp de base à Saint-Petersbourg étant donné que nous y disputerons deux matches. On nous cite comme favoris. Nous avons terminé meilleure équipe des qualifications, il faut savoir savourer cela et le célébrer, mais à présent il faut se concentrer sur le premier match qu'il nous faut gagner", a expliqué le sélectionneur fédéral à notre micro et à celui de nos confrères de Sporza.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK